Categories
Conseils et astuces

Salaire moyen de l’intérim : quels chiffres en 2019 ?

Salaire d’un intérimaire : les chiffres en 2019

Vous êtes intérimaire et vous souhaitez vous situer sur la courbe des salaires moyens de l’intérim en 2019 ? Vous pensez vous lancer dans l’intérim et désirez connaître la tendance actuelle sur le plan de la rémunération ? Alors que la DARES (Direction de l’Animation, de la Recherche des Etudes et des Statistiques) annonce le chiffre de 792 100 intérimaires en France au 3ème trimestre 2019, on peut se demander combien gagne un travailleur temporaire à l’aube de l’année 2020. Le salaire moyen des travailleurs temporaire est-il en hausse ? Quelle est la tendance générale depuis le début de l’année 2019 ? Examinons les chiffres de plus près.

Les salaires des intérimaires ont-ils augmenté en 2019 ?

Les salaires moyens de 2019

Indeed a publié les salaires moyens des employés d’agences d’emploi comme Régional job ou iziwork, en fonction des secteurs et du niveau de qualification. Pour iziwork, les chiffres sont les suivants :

  • préparateur de commandes : 10,32 € de l’heure ;
  • mécanicien : 11,67 € de l’heure ;
  • gestionnaire de stock : 10,94 € de l’heure ;
  • opérateur de saisie : 11,78 € de l’heure ;
  • électricien : 11,88 € de l’heure ;
  • chargé de clientèle : 12,43 € de l’heure ;
  • coffreur : 11,89 € de l’heure ;
  • téléconseiller : 10,39 € de l’heure ;
  • cariste : 10,62 € de l’heure.

Une hausse des salaires des cadres

Bonne nouvelle, d’après le 17e baromètre d’Expectra du salaire des cadres, ceux-ci sont en hausse ! Cette étude se base sur les postes pourvus, et notamment ceux de l’intérim. L’étude enregistre ainsi une hausse de 2,4%, par rapport à 2018. Le salaire annuel médian est de 45 793€ brut. Le secteur du BTP est celui qui enregistre la hausse la plus importante, avec une évolution de + 2,8%. Le salaire moyen d’un ingénieur BTP a augmenté de 6,2% et celui d’un conducteur de travaux de 5,2%.

Une hausse générale des salaires pour les non-cadres

En 2019, d’après une une étude menée également par Randstad et basée sur les fiches de paie de plusieurs milliers de travailleurs temporaires, le salaire moyen des non-cadres intérimaires est en hausse de 1,8. Il est en moyenne à 1 636€ brut par mois, alors qu’il était de 1 607€ brut en 2018. La hausse la plus importante est enregistrée pour les ouvriers qualifiés, avec 2,2% et 1 663€ brut par mois. Les ouvriers non-qualifiés suivent avec une hausse de 1,7% et 1 601€ brut de salaire par mois en moyenne. C’est en en région PACA que l’augmentation de salaires est la plus importante, avec 2,4%.Dans ce contexte progression générale des salaires des intérimaires non cadres, trois métiers ressortent du lot. Les mécaniciens de maintenance ont touché en moyenne un salaire de 1 844€ brut par mois, enregistrant une hausse de 7,1%, par rapport à 2018. Les emplois de conducteur de poids-lourds et de technicien de maintenance ont respectivement connu une hausse de 6,5% et 6%, pour un salaire moyen de 1 684€ brut et 1 902€ brut. Quant au secteur, le gagnant est l’industrie, avec une moyenne de 2%.

Qui paye l’intérimaire ?

L’intérimaire est l’un des acteurs d’une relation triangulaire, à laquelle participent l’entreprise utilisatrice et l’agence de recrutement. Cette dernière signe deux contrats :

  • un contrat de mise à disposition avec l’entreprise utilisatrice ;
  • un contrat de mission avec l’intérimaire.

Dans le cadre du contrat de mission, l’intérimaire est employé par l’agence d’intérim. A ce titre, le travailleur temporaire perçoit un salaire qui lui est versé par son employeur qui n’est autre que l’agence.

Comment calculer son salaire d’intérimaire ?

Vous désirez calculer votre salaire ? Cela est moins compliqué qu’il n’y paraît. Il est toutefois nécessaire d’avoir en tête différents éléments, afin de ne pas faire d’erreurs.

Le salaire minimum

En matière de salaire c’est l’entreprise utilisatrice, qui fixe le montant de la rémunération et le soumet à l’agence d’intérim qui, par conséquent ne peut en aucun cas le modifier. La rémunération de l’intérimaire ne peut-être inférieure à celle qu’elle toucherait si elle était salariée de l’entreprise, avec une qualification équivalente et en occupant un poste identique à celui occupé durant la mission d’intérim. L’intérimaire doit également percevoir les primes qu’il aurait perçues s’il avait été employé directement part l’entreprise utilisatrice.

L’agence d’intérim doit par ailleurs verser un salaire obligatoirement supérieur au SMIC. Pour 2019, le SMIC a augmenté de 1,5%, pour atteindre 1521,22€ par mois. Le SMIC horaire est quant à lui passé de 9,88€ à 10,03€. L’agence d’intérim est également tenue de verser régulièrement le salaire de l’intérimaire et de lui fournir un bulletin de salaire.

Les composantes de la rémunération de l’intérimaire

Sachez que votre rémunération se compose de différents éléments :

  • le salaire de base : il se calcule en multipliant le taux horaire par le nombre d’heures effectuées ;
  • les éléments accessoires du salaire de l’intérimaire : ceux-ci ne sont pas systématiquement versés, mais doivent l’être lorsqu’il est prévu par la convention collective que des avantages en nature ou des majorations soient versés ;
  • les différentes primes associées au poste : elles sont rattachées à la mission précise qui est effectuée et découle des conditions de travail particulières (prime de froid, prime de rendement, etc.) ;
  • les gratifications et primes exceptionnelles (treizième mois, primes vacances, etc.) : elles ne sont pas automatiquement versées et dépendent de ce qui est prévu à leur sujet dans la convention collective ;
  • les heures supplémentaires ;
  • l’indemnité de congés payés : il existe deux modes de calcul, mais en règle générale, l’indemnité est égal à 10% du salaire brut. Elle a pour but de compenser les jours de congés payés qui n’auraient pas été pris, ce qui est fréquent en cas de mission d’intérim.
  • l’indemnité de fin de mission : elle correspond, au minimum, à 10% du salaire brut. Elle est versée dans l’hypothèse où l’intérimaire ne serait pas, à l’issue de sa mission, employé en CDI par l’entreprise utilisatrice.

Comment iziwork gère-t-elle la rémunération des iziworkers ?

Avec iziwork, la gestion de la rémunération se fait de façon simple et fluide pour tous les acteurs :

  1. L’ensemble de vos documents se trouvent en effet en libre accès sur votre appli iziwork. Vous pouvez par exemple facilement et rapidement consulter votre contrat de mission, mais également vérifier et valider vos relevés d’heures. Ceux-ci sont fournis par l’entreprise utilisatrice.
  2. La paie est ensuite versée par iziwork, le 12 du mois qui suit celui au cours duquel votre mission d’intérim a été effectuée. Le montant de la rémunération est immédiatement transféré sur votre compte bancaire.
  3. La fiche de paie est consultable sur l’appli, après le 12 de chaque mois.

Près à vous lancer dans l’intérim avec iziwork ?

Categories
Entreprises

Recours à l’intérim : pourquoi recruter un intérimaire ?

Pourquoi recourir à l’intérim ?

Vous désirez recruter un intérimaire, mais ne savez pas exactement quelles sont les règles en la matière ? Recourir à l’intérim a de nombreux avantages : souplesse, réactivité, gain de temps, limitation de la masse salariale, etc. L’argument du coût s’ajoute également à cette liste, si vous choisissez de vous tourner vers les services d’agences d’intérim comme iziwork. Il est toutefois important de respecter le cadre légal et de recruter des intérimaires dans les cas et les conditions prévus par la loi. Quand peut-on recourir à l’intérim ? Pourquoi recourir à l’intérim digitalisé avec iziwork ? Explications.

Pourquoi faire appel à un intérimaire ?

Si vous avez prévu de recourir à l’intérim, sachez que vous ne pouvez pas vous tourner vers cette solution dans tous les cas de figure. L’article L.1251-5 du code du travail dispose en effet que le recrutement d’un intérimaire ne peut avoir pour objectif de « pourvoir durablement un poste lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise utilisatrice. » La loi mentionne onze cas de recours à l’intérim, regroupés ici en trois catégories.

Le remplacement

Une entreprise utilisatrice a fréquemment recours à l’intérim pour remplacer un salarié absent, et ce, pour diverses raisons : 

  • absence provisoire (pour congés payés, arrêt de travail) ;
  • transition entre le départ d’un salarié et une prise de poste ;
  • transition entre le départ d’un salarié et la suppression définitive d’un poste.

L’accroissement temporaire d’activité

De nombreux secteurs d’activité sont sujets à l’accroissement d’activité sur une courte période. L’intérim est un moyen simple et efficace pour répondre à ces besoins ponctuels. C’est le cas, notamment, pour :

  • un surcroît temporaire de l’activité normale de l’entreprise ;
  • une tâche ponctuelle qui ne relève pas de l’activité habituelle de l’entreprise (audit, action de formation, etc.) ;
  • une activité exceptionnelle en lien avec une commande à l’exportation ;
  • une tâche ponctuelle imposée par des mesures de sécurité (mesures de sauvetage, réparations diverses sur du matériel, des bâtiments ou des installations, etc.). 

Les autres cas de recours fréquents

Vous serez peut-être amené à avoir également recours à l’intérim pour :

  • des besoins saisonniers prévisibles, qui se répètent annuellement ;
  • des emplois temporaires que l’on qualifie “d’usage constant”, qui doivent appartenir à certains secteurs dont la liste est fixée par décret (L.1251-1 du code du travail). Il est d’usage, dans ces cas-là, de ne pas recourir au CDI ;
  • un complément de formation permettant au travailleur temporaire de mettre en pratique ses connaissances et compétences acquises au cours d’une formation ;
  • l’insertion ou la réinsertion professionnelle d’un intérimaire.

Dans quels secteurs peut-on légalement recourir à l’intérim ?

Il est des secteurs d’activités dans lesquels il est d’usage de recourir à l’intérim ou au CDD, plutôt qu’au CDI. Ces domaines d’activité d’”usage constant”, évoqués plus haut, sont strictement prévus par l’article L.1251-1 du code du travail :

  • édition phonographique, audiovisuel, production cinématographique ;
  • BTP (pour les chantiers à l’étranger) ;
  • déménagement ;
  • enquêtes ;
  • sondages ;
  • enseignement ;
  • centres de loisirs et centres de vacances ;
  • assistance technique d’ingénierie et de recherche à l’étranger, coopération ;
  • stockage et entreposage de viande ;
  • action culturelle ;
  • assistance logistique ou technique dans l’UE ou les institutions internationales ;
  • exploitation forestière ;
  • information ;
  • réparation navale ;
  • sport professionnel ;
  • spectacle ;
  • restauration, hôtellerie ;
  • recherche scientifique (accord international).

Le secteur public est tout à fait habilité à recourir à l’intérim. Il doit toutefois respecter les dispositions de l’article L.1251-5, relatives aux cas de recours autorisés.

Dans quels cas est-il strictement interdit de recourir à l’intérim ?

Si les cas et les secteurs autorisant le recours à l’intérim sont nombreux, il est des situations dans lesquelles le recrutement d’un intérimaire n’est pas autorisé :

  • pour répondre aux besoins de l’activité normale de l’entreprise ;
  • pour remplacer un salarié qui a quitté l’entreprise pour licenciement économique ;
  • pour remplacer un salarié en grève ;
  • pour effectuer des travaux dangereux (exposition à des agents chimiques mutagènes, cancérigènes, sensibilisants cutanés, respiratoires, etc.) ;
  • pour remplacer un médecin du travail.

Pourquoi recourir à l’intérim avec iziwork ?

Un système de recrutement efficace

Pour vous aider à gérer l’imprévisible, iziwork vous garantit le recrutement rapide d’un intérimaire correspondant à vos besoins. Avec iziwork, 95 % des missions sont en effet pourvues en moins de 5 heures. Grâce à notre algorithme pointu et à notre processus d’acquisition omnicanale, nous trouvons en un temps record le profil qui répond aux critères de votre mission. Un chargé de recrutement valide ensuite la sélection effectuée, en échangeant par téléphone avec l’iziworker choisi, afin de s’assurer de la compatibilité réelle entre le profil de l’intérimaire et vos attentes. Et, afin de limiter ce qu’on appelle le no-show, ou l’absence de worker en début de mission, iziwork prévoit des travailleurs d’astreintes.

Des intérimaires fiables et engagés

iziwork a à coeur de faire évoluer les meilleurs profils. Dans une logique “worker centric, il est important pour nous de proposer aux entreprises utilisatrices des travailleurs fiables et engagés. C’est pourquoi nous veillons à motiver et à récompenser les meilleurs iziworkers, notamment grâce à un suivi personnalisé et à un programme de fidélité bien pensé. Un conseiller se tient à disposition de l’intérimaire pour répondre à ses questions et l’aiguiller dans ses choix. Le programme Superworker permet quant à lui d’inciter l’iziworker à adopter un comportement exemplaire, lui permettant de cumuler des points et de bénéficier ensuite de nombreux avantages. 

Une délégation rassurante et une gestion simplifiée

Avec iziwork, vous pouvez choisir de déléguer tout le processus de prise en charge de l’intérimaire, depuis le recrutement jusqu’à la paie, ou de nous confier simplement la gestion : à partir d’un coefficient de 1,57 en gestion et à partir d’un coefficient 1,65 en délégation. Quel que soit votre choix, vous avez l’assurance qu’iziwork exécutera le contrat avec rigueur et sérieux : un recrutement efficace et une gestion simplifiée. Sur le plan de la gestion, vous pourrez en effet vous décharger des tâches administratives parfois lourdes et chronophages. iziwork gèrera la prise en charge de l’intérimaire depuis la rédaction de son contrat de travail, jusqu’au versement de sa paie. Grâce à l’appli iziwork, l’iziworker aura accès à tous ses documents en ligne. Le process est en effet 100 % digitalisé

Un recours à l’intérim économique

L’entière digitalisation de la plateforme permet à iziwork de réduire ses coûts de fonctionnement et de pouvoir en faire profiter les entreprises utilisatrices. Avec iziwork, le coût de l’intérim est jusqu’à 30 % moins cher qu’avec une agence d’emploi physique.

Si le recours à l’intérim est une solution intéressante, l’intérim avec iziwork est simple, efficace, fiable et économique

Categories
Conseils et astuces

ICCP intérim : comment la calculer ?

ICCP : définition et calcul

Vous êtes intérimaire et vous souhaitez vous renseigner sur ce qu’est l’ICCP (indémnité compensatrice de congés payés) ? Votre statut de travailleur temporaire vous garantit un certain nombre de droits, mais vous ignorez quels sont les vôtres en matière de congés payés. Vous souhaiteriez également savoir de quelle façon est calculée votre ICCP. Faisons le point.

Qu’est-ce que l’ICCP ?

La définition de l’indemnité compensatrice de congés payés

A la fin de votre contrat de mission réalisé en tant qu’intérimaire, vous avez le droit de percevoir une indemnité compensatrice de congés payés (ICCP). Cette indemnité est versée en complément de la rémunération perçue pour la mission effectuée, au même titre que les indemnités de fin de mission.

A-t-on toujours droit à des congés payés en intérim ?

Un intérimaire est mis à disposition d’une entreprise utilisatrice par une agence d’intérim, comme iziwork, pour la réalisation d’une mission. Sur le plan des congés payés, les travailleurs temporaires ont les mêmes droits que les salariés de l’entreprise. Ils cumulent donc 2,5 jours de congés par mois. Il est rare que pendant des missions courtes l’intérimaire posent ses jours de congés. L’employeur doit, par conséquent, payer les congés qui n’ont pas été pris.

Quelles sont les conditions de versement de l’ICCP ?

Quelle que soit la nature de la mission et sa durée, l’ICCP est acquise dans tous les cas, à partir du moment où l’intérimaire n’a pas pu prendre l’ensemble de ses congés. Et cela, même en cas de faute lourde. Dans l’hypothèse où l’intérimaire serait embauché en CDI à la suite de son contrat de mission, l’agence d’intérim est tout de même tenue de verser l’ICCP. Dans une autre ordre d’idées, si la période d’essai est validée et que l’intérimaire démissionne, celui-ci aura droit au versement de son ICCP.

Qui verse l’ICCP ?

A chaque fin de mission, l’ICCP est versée par l’employeur de l’intérimaire, c’est-à-dire l’agence d’intérim. Le montant de cette indemnité doit impérativement figurer sur le bulletin de paie de l’intérimaire.

Quand l’ICCP est-elle versée ?

L’ICCP est versée à la fin du contrat de mission, accompagnée du dernier salaire.

Comment calculer l’ICCP ?

Le calcul de l’ICCP prend en compte le salaire de base, mais également d’autres variables. Il existe deux modes de calcul. L’agence d’intérim est tenue d’effectuer les deux calculs et de choisir celui qui est le plus favorable à l’intérimaire. Avant de vous lancer dans le calcul, certains éléments doivent être compris.

Faire la différence entre jours ouvrés et jours ouvrables

Afin de calculer correctement son ICCP, il est important de bien faire la différence :

  • un jour ouvré : il s’agit d’un jour traditionnellement travaillé dans l’entreprise. En fonction du secteur d’activité, il est possible que le lundi ou le samedi ne soient pas des jours ouvrés. Une semaine de congé payé correspond à une semaine de cinq jours ouvrés. Si l’entreprise compte en jours ouvrés, le travailleur temporaire aura droit à 2,0834 jours cumulés de congés par mois.
  • un jour ouvrable : il s’agit de tous les jours de la semaine, sauf le repos hebdomadaire et les jours fériés. Le dimanche étant souvent le jour de repos hebdomadaire. Une semaine de congés payés comptera alors six jours. Si l’entreprise compte en jours ouvrables, l’intérimaire aura droit à 2,5 jours cumulés de congés par mois.

Que prend-on en compte dans le calcul de l’ICCP ?

Pour calculer l’ICCP, l’entreprise de travail temporaire prend en compte diverses données :

  • le salaire de base ;
  • la durée de travail réel ;
  • les majorations ;
  • les heures supplémentaires ;
  • d’éventuelles primes liées aux conditions de travail, etc.

Le calcul de l’ICCP selon la règle du dixième

Avec la règle du dixième, l’ICCP correspond à 10%, de la rémunération totale perçue durant la réalisation du contrat de mission.

Prenons l’exemple d’un travailleur temporaire qui aurait gagné 1 600€ brut pour sa mission. Le calcul est simple : 1600/10. L’intérimaire percevra 160 € brut d’ICCP. En règle générale, cette première méthode de calcul est favorable à l’intérimaire. C’est encore plus vrai s’il a réalisé de nombreuses heures supplémentaires.

Le calcul de l’ICCP selon la règle du maintien de salaire

Avec la règle du maintien de salaire, l’intérimaire recevra une ICCP qui correspond au montant du salaire qu’il aurait perçu s’il avait travaillé durant cette période.

Prenons l’exemple d’un intérimaire qui perçoit 1 600€ brut pour une mois de travail en semaines de 35 h. Partons du principe que son compteur de congés payés indique 2,5 jours à la fin de sa mission. Si l’on considère que l’horaire réel du mois est de 7 heures par jour, pour un mois de 25 jours ouvrables, l’intérimaire aura donc travaillé 175 heures, soit 25 x 7. Le nombre d’heures non travaillées, dues au titre de congés payés est égal à 17,5 heures, soit 2,5 x 7. Pour connaître le montant de l’ICCP à verser, il suffit de faire le calcul suivant : (1600 x 17,5)/175 = 160€ brut.

Paie-t-on des charges sur l’ICCP ?

Considérée comme un complément de salaire, à ce titre l’ICCP est pris en compte pour le calcul des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu.

Comment suivre le paiement de son ICCP avec iziwork ?

Grâce à son application, vous pouvez accéder à vos bulletins de salaire dès que ceux-ci sont émis et diffusés sur votre compte. Il vous suffit de vous rendre sur l’appli iziwork et de cliquer sur l’onglet représenté par une icône dossier. Vous aurez alors accès à vos relevés d’heures et à vos fiches de paie. En ce qui concerne ces dernières, il y sera mentionné votre indemnité compensatrice de congés payés.

Categories
Conseils et astuces

CDD ou intérim : comment choisir ?

CDD ou intérim : comment savoir ce qui vous correspond le mieux ?

Vous recherchez un emploi temporaire, alliant flexibilité et avantages salariaux, mais vous hésitez : CDD ou intérim ? Pour faire votre choix, il est important d’avoir toutes les données en main et de bien comprendre ce qui se cache derrière chacun des contrats. S’ils se se ressemblent sur de nombreux points, certaines différences peuvent vous amener à pencher pour le CDD (contrat à durée déterminée) ou pour le contrat d’intérim. Passons ces contrats de travail à la loupe.

Quels sont les points communs entre le CDD et l’intérim ?

Vous êtes à la recherche d’un emploi ? En vous tournant vers des agences d’emploi, vous trouverez des offres d’emploi en CDD ou en contrat d’intérim. Souvent confondus, ces deux contrats de travail de temporaires possèdent de nombreux points communs :

  1. Ils ne peuvent avoir pour objectif de pourvoir durablement un emploi, lié à activité normale et permanente de l’entreprise.
  2. Ils reposent sur des règles identiques de calcul de la rémunération et des congés payés.
  3. Ils donnent droit à la prime de précarité.
  4. Ils donnent accès aux équipements collectifs.
  5. Ils reposent sur les mêmes règles d’hygiène et de sécurité.
  6. Ils suivent des règles identiques concernant la durée du contrat. En effet, la durée autorisée est de 18 mois maximum, en temps normal, et jusqu’à 36 mois maximum, en cas de recrutement d’un senior.
  7. Ils doivent suivre les mêmes règles quant à la durée du délai de carence entre deux contrats.

Quelles sont les différences essentielles entre le CDD et l’intérim ?

A côté de nombreux différence essentielles entre le CDD et l’intérim A côté des nombreux points communs, il existe des différences entre le CDD et l’intérim :

  1. L’identité de l’employeur (l’entreprise de travail temporaire pour l’intérimaire, l’entreprise pour le salarié en CDD) ;
  2. La durée de la période d’essai : la plus courte en matière d’intérim ;
  3. Le degré de souplesse, notamment sur la durée du contrat ;
  4. L’accès à certains avantages financiers ou en nature ;
  5. Les conditions de rupture anticipée.

Entrons dans le détail.

Pourquoi choisir l’intérim ?

Il existe de nombreuses raisons de préférer effectuer une missions d’intérim plutôt que de signer un CDD. Que vous signiez votre contrat de travail temporaire avec iziwork ou avec un autre d’emploi, les caractéristiques propres au contrat d’intérim sont identiques.

La diversification des expériences professionnelles

Travailler en intérim a l’immense avantage de permettre aux intérimaires d’évoluer dans des secteurs très divers, pour des entreprises différentes. Cela permet au travailleur temporaire de s’essayer à plusieurs métiers dans des cadres et des conditions variés, lui donnant une connaissance plus solide du monde professionnel.

La souplesse du contrat d’intérim

La durée minimale d’un contrat d’intérim est d’un journée. Par conséquent, l’intérim offre d’avantage de souplesse et de flexibilité pour le travailleur temporaire. En revanche, le CDD à objet précis est conclu pour une durée minimale de 18 mois.

L’impossibilité d’une rupture anticipée justifiée

L’entreprise peut mettre un terme au CDD :

  • pour inaptitude, à condition de justifier son choix ;
  • ou en accord avec le salarié.

Au contraire, dans le cadre d’un contrat d’intérim, l’intérimaire est liée à l’ETT et non à l’entreprise. Par conséquent, de même façon justifiée, l’entreprise ne peut mettre terme à la mission d’intérim de son propre chef, de façon anticipée.

Un accès plus simple à la formation

Lorsque vous êtes liés à une agence d’emploi, vous pouvez demander à faire des formations en lien avec votre projet professionnel.

Pourquoi choisir le CDD ?

Le terme du contrat n’est pas modulable

Dans le cadre d’un CDD, qui est donc un contrat durée déterminée, le terme ne peut être modulé, sauf pour un contrat conclu pour remplacer un salarié absent. Au contraire, dans le cas d’une signature de contrat d’intérim, le terme peut évoluer en fonction des besoins de l’entreprise utilisatrice, dans une certaine limite :

  • un à cinq jours de moins (mais pas plus de dix jours de moins) ;
  • un à cinq jours de plus (dans la limite de la durée maximale de travail) ;
  • deux jours de plus ou de moins (pour les missions inférieures à dix jours).

Les avantages financiers et en nature sont intéressants

Un salarié embauché en CDD en tant que salarié de l’entreprise, a droit, sous conditions, de bénéficier de la participation et de l’intéressement. Il pourra également, s’il le souhaite, souscrire à une mutuelle d’entreprise et de profiter d’avantages en nature, comme les tickets restaurants. Au contraire, le travailleur intérimaire n’y a pas droit. Dans le cadre d’un contrat d’intérim, l’intérimaire est employé par l’ETT, non par l’entreprise utilisatrice. Par conséquent, il ne fait pas partie intégrante de celle-ci. Sauf dispositions spécifiques de la convention collective, il n’a droit donc à aucun avantage.

La période d’essai est plus longue

En signant un CDD, la durée de la période d’essai est plus longue et se calcule ainsi :

  • pour une durée inférieure à six mois : un jour par semaine (dans la limite de deux semaines) ;
  • pour une durée supérieure à six mois : une mois.

Au contraire, avec un contrat d’intérim, la durée de la période d’essai est plus courte et dépend de la durée de la mission :

  • pour une durée inférieure à un mois : deux jours ;
  • pour une durée comprise entre un et deux mois : trois jours ;
  • pour une durée supérieure à deux mois : cinq jours.

La conversion vers un CDI est facilitée

En CDD ou en contrat d’intérim, un salarié fiable et efficace peut se voir offrir l’opportunité d’être engagé en CDI (contrat à durée indéterminée). Toutefois, la conversion est plus simple pour un salarié en CDD, qui est déjà sous contrat avec l’entreprise, que pour une intérimaire qui est liée à l’ETT par son contrat de mission.

Autre avantage du CDD, en cas de transition vers un CDI, l’ancienneté dans la société est intégralement conservée. Au contraire, à la suite d’un contrat de travail temporaire, l’ancienneté n’est conservée que dans la limité de trois mois.

Les objets des CDD sont plus variés

Alors que certains objets sont interdits pour un contrat d’intérim, ils sont autorisés pour un CDD :

  • contrats de qualification, contrats seniors, etc… (contrats “politique de l’emploi”) ;
  • contrats de vendanges ;
  • contrats de remplacement d’un médecin de travail ;
  • contrats comprenant un complément de formation professionnelles.

Pourquoi choisir iziwork ?

Avec iziwork, vous pouvez trouver la mission d’intérim qui vous correspond, grâce au service entièrement digitalisé de la plateforme d’intérim, qui met en lien votre profil avec une offre d’emploi adaptée. iziwork peut également vous proposer des CDD, en fonction des besoins des entreprises.Inscrivez-vous et signez un CDD ou un contrat d’intérim simplement et rapidement avec iziwork !

Categories
Entreprises

Contrat de travail temporaire : comment le définir ?

Tout savoir sur le contrat de travail temporaire

Vous avez souvent entendu parler de travail temporaire, mais vous ne savez pas vraiment ce qui se cache derrière cette formule ? Vous pensez être en mesure de définir l’intérim, mais vous ignorez quelles sont les caractéristiques d’un contrat de travail temporaire ? Il existe effectivement un cadre légal à respecter pour toute mission d’intérim, que ce soit du côté de l’intérimaire, de l’entreprise de travail temporaire ou de l’entreprise cliente. Définition

Qu’est-ce que le travail temporaire ?

Le travail temporaire se définit davantage par ce qu’il n’est pas. Il n’est pas un CDI ni un CDD. Comme son nom l’indique, le travail temporaire est une mise à disposition d’une salarié auprès d’une entreprise, pour des missions de courte durée et ponctuelles, et pour une tâche précise. L’intérimaire est mis en contact avec la société par le biais d’une agence d’emploi, qui peut être physique ou entièrement digitalisée, comme iziwork.

Pourquoi le travail temporaire ?

Une entreprise fait recourt à des contrats d’intérim, lorsque :

  • un salarié de l’entreprise est absent, pour une longue durée (arrêt de travail, congé, maternité, etc.);
  • l’entreprise doit faire face à une montée en charge ;
  • de nombreux salariés sont absents en même temps (congés d’été) ;
  • un salarié n’a pas encore pris ses fonctions ;
  • un poste doit bientôt être supprimé, mais ne l’est pas encore ;
  • l’emploi a un caractère saisonnier ;
  • l’emploi est un emploi dit “d’usage” ;
  • des travaux urgents sont à exécuter, de façon à prévenir des situations graves et des dangers imminents ;

Quels sont les avantages du contrat de travail temporaire ?

Si les entreprises ont des raisons de recourir à des intérimaires, ceux-ci possèdent également de nombreux avantages à se tourner vers le travail temporaire. En effet, une mission d’intérim permet d’accéder rapidement à l’emploi, de profiter d’une grande flexibilité, d’éviter l’inactivité, de découvrir de nombreux horizons professionnels, de se faire une expérience, de ne pas sombrer dans la routine d’un travail à durée déterminée, de mettre un pied dans une entreprise, etc.

Quelles sont les caractéristiques légales du contrat d’intérim ?

Les parties au contrat

Une mission d’intérim impose la conclusion de deux contrats :

  • un contrat de mission, signé entre l’intérimaire et l’entreprise de travail temporaire (ETT), c’est-à-dire une agence d’emploi comme iziwork ;
  • un contrat de mise à disposition, signé entre l’ETT et l’entreprise qui bénéficie utilise le travail de l’intérimaire

L’objet du contrat

Un contrat d’intérim est obligatoirement un contrat à durée déterminée. Toutefois, ce n’est pas un CDD traditionnel. Il ne dure que le temps que l’objet pour lequel il a été conclu se réalise. La durée du contrat peut être fixée par convention collective ou accord de branche étendu. Si ce n’est pas le cas, la durée légale est appliquée : entre une journée et dix-huit mois. Le contrat peut être renouvelé une seule fois, pour une durée inférieure à la durée légal maximale.

La durée du contrat de travail temporaire peut-être aménagée, si les deux contrats le prévoient, mais dans une certaine limite. Elle ne peut être réduite de plus de dix jours ou dépasser la durée prévue par la convention collective ou les accords de branche, le cas-échéant, par le code du travail.

La durée entre deux missions d’intérim

Entre deux contrats de missions, un délai de carence doit être respecté. Celui-ci dépend de la durée de la précédente mission et des dispositions de la convention collective ou de l’accord de branche étendu. En l’absence de documents, la durée de carence légale est fixée à :

  • un tiers de la durée de la mission précédente, si celle-ci a durée au moins quatorze jours ;
  • la moitié de la durée du contrat de mission précédent, si celui-ci avait une durée de quatorze jours.

Dans certains cas, le délai de carence peut être supprimé. C’est ce qu’il se passe, notamment, lorsque le contrat de travail temporaire avait pour objet le remplacement d’un salarié absent, et que celui-ci renouvelle son congé ou son arrêt.

La durée de la période d’essai

Une période d’essai peut être prévue dans les conventions et accords. Dans le cas contraire, la durée légale est de :

  • 2 jours ouvrés, pour un contrat de mission de moins d’un mois ;
  • 3 jours ouvrés, si le contrat a une durée de comprise entre un et deux mois ;
  • 5 jours ouvrés, pour une mission de plus de deux mois.

Les mentions légales

Le contrat de mise à disposition

Pour qu’il soit valable, le contrat de mise à disposition, signé entre iziwork et l’entreprise cliente, doit comporter certaines mentions obligatoires. Ainsi est-il indispensable qu’il précise, notamment, l’objet du recours, le terme ou la durée minimale de la mission, les caractéristiques du poste, les qualifications et diplômes exigés, le lieu, les horaires, le type d’équipements à porter, le montant de la rémunération et des éventuelles primes, l’adresse et le nom de l’organisme qui se porte garant.

Le contrat de mission

Le contrat de mission, signé entre iziwork et l’intérimaire, doit comporter toutes les dispositions obligatoires du contrat de mise à disposition. Par ailleurs, il doit préciser également les modalités de la période d’essai, de la rémunération, les conditions de rapatriement (pour une mission hors métropole), le nom et l’adresse de la caisse complémentaire, etc.

Les droits de l’intérimaire

Lorsqu’il exerce sa mission, l’intérimaire bénéficie des mêmes que les salariées de l’entreprise dans laquelle il travaille : avantages en nature (restauration, transports, tickets restaurant, etc.) durée de travaille, hygiène, sécurité, jours fériés, travail de nuit, rémunération (à qualification équivalente), pourcentage d’indemnités, droits à être représenté, etc.

Le contrat d’intérim avec iziwork

Avec iziwork, vous avez l’assurance que les contrats seront réalisés en respect des dispositions légales. Par ailleurs, le fonctionnement entièrement digitalisé de la plateforme iziwork facilite vos démarches. Vous vous inscrivez en quelques clics et vous avez l’assurance de trouver une mission d’intérim qui vous ressemble. En outre, l’appli iziwork vous donne accès à votre contrat et vous permet de le signer en ligne. Le travail temporaire, c’est simple et fiable avec iziwork !

Categories
Entreprises

De 0 à 250 ETP en 3 mois

Categories
Entreprises

La gestion chez iziwork : de nombreux avantages

Quels sont les avantages de la gestion avec iziwork ?

Leader de l’intérim en France, iziwork est une market place dédiée à l’intérim qui propose aux entreprises un service particulièrement avantageux sur le plan de la gestion des missions intérimaires. Que la gestion soit administrative, comptable ou humaine, vous êtes assuré de gagner en efficacité et en productivité, grâce au travail effectué sur la plateforme iziwork. Démonstration.

Qu’est-ce que la plateforme d’intérim iziwork ?

iziwork est une agence d’intérim entièrement digitalisée. Contrairement aux agences d’emploi physiques, iziwork propose une mise en relation accélérée entre les travailleurs intérimaires et les entreprises clientes.

Une gestion fine des profils

L’algorithme d’iziwork permet de matcher un profil avec une mission. Les critères sur lesquels il repose sont, en premier lieu, l’expérience et la localisation du profil travailleur. Dans un second temps, l’intelligence artificielle est en mesure de prédire la réactivité et la disponibilité de l’intérimaire en analysant le comportement qu’elle a adopté sur l’appli, depuis son inscription. Cette mise en relation intelligente est un gage de fiabilité pour l’entreprise, qui est assuré de trouver un intérimaire qui correspond à ses besoins.

Une mise en relation accélérée

Si l’algorithme d’iziwork est capable de proposer aux intérimaires des missions qui correspondent parfaitement à leur profil il le fait en un temps record. Là où le temps de traitement dans une agence d’emploi traditionnelle peut prendre quelques jours, l’algorithme d’iziwork le fait en quelques minutes ou quelques heures. C’est pourquoi iziwork tient àmettre en avant l’extrême rapidité avec laquelle une mission peut -être pourvue : seulement quelques heures !

Une gestion des documents facilitée

Grâce au tout digitalisé, iziwork facilite la gestion de vos documents :

  • les contrats sont édités et mis en ligne directement ;
  • la signature se fait électroniquement ;
  • les relevés d’heures sont également disponibles sur l’appli

Lorsque vient le moment de la facturation et du paiement, iziwork dévoile d’autres atouts. Pour facturer, le calcul s’effectue sur la base des heures travaillées, auxquelles est appliqué un coefficient qui a été prévu en amont dans le contrat d’intérim. Deux modes de facturation sont possibles :

  • le modèle standard d’iziwork, que la plateforme met à votre disposition ;
  • votre système, qu’iziwork vous propose d’intégrer

Les heures réalisées par vos intérimaires doivent être partagées tous les semaines. De cette façon, vous êtes assuré que les factures émises et que les paies versées sont justes. La régularité permet de limiter le nombre d’ajustements nécessaires. La facturation est mensuelle.

Une gestion efficace des intérimaires

En dehors du domaine purement professionnel, vous n’avez pas à gérer vos intérimaires. En effet, si votre intérimaire est absent ou en arrêt maladie, les équipes d’iziwork peuvent intervenir au plus vite, sur votre demande, afin de vous trouver un intérimaire remplaçant.

Par ailleurs, iziwork a mis en place une gestion méritocratique des intérimaires. Afin de vous proposer des travailleurs sérieux et engagés, et de récompenser les intérimaires qui s’investissent, iziwork propose le programme de fidélité “Superworker”. Plus un intérimaire travaille avec rigueur et motivation, plus il accumule des points qui lui donnent ensuite accès à des badges, puis à des avantages. L’inscription au programme est possible après deux semaines cumulées de missions réalisées avec iziwork. Lorsque l’attitude d’un iziworker n’est pas acceptable, il perd alors des points. C’est le cas, notamment, s’il ne se présente pas lors d’une prise de poste, s’il se comporte mal, s’il abandonne son pote, etc…

Enfin, avec iziwork vos intérimaires sont couverts par l’assurance AG2R la mondiale. Par conséquent, vous n’avez pas à vous soucier de cet aspect. Après 141 heures de mission effectuées sur les douze derniers mois, l’intérimaire recevra un document d’affiliation de mutuelle. Cette dernière débutera à partir du premier jour du mois suivant.

Une gestion économique

Grâce à l’automatisation et en l’absence d’agence physique et donc d’intermédiaires, iziwork propose ses services à des tarifs plus bas que ceux des agences d’emploi traditionnelles. En effet, vous pourrez économiser jusqu’à 30% sur le coût de recrutement.

Une inscription simplifiée

Si le concept proposé par iziwork vous plaît, il est très simple et rapide de vous inscrire et de mettre en ligne votre première mission. En moins de dix minutes, c’est fait ! Vous n’avez qu’à cliquer sur le boutin inscirption du site www.iziwork.com. Renseignez les informations demandées, puis précisez la nature de vos besoins sur le palan du secteur d’activité et sur la plan géographique. Il ne vus reste qu’à publier vos offres. N’oubliez pas, si vous le souhaitez, de télécharger l’appli gratuite iziwork, compatible avec Android et iOS.

En bref : les avantages de la gestion avec iziwork

Pour résumer, la gestion avec iziwork, c’est :

  • une inscription simplifiée ;
  • une mise en relation pertinente et accélérée entre un profil et une mission ;
  • une simplification de la gestion administrative ;
  • une optimisation de la facturation ;
  • la garantie d’une assurance pour les intérimaires ;
  • des tarifs attractifs, jusqu’à 30% moins chers que ceux proposés dans les agences physiques.

iziwork, c’est aussi les chiffres du succès, auquel vous participez :

  • 100% digital ;
  • 200 entreprises clientes grands comptes partout en France ;
  • plus de 500 000 intérimaires inscrits sur la plateforme ;
  • environ 10 000 nouveaux intérimaires inscrits par semaine ;
  • plus de 80% de taux d’acceptation client ;
  • la diffusion de vos offres, sur les jobboards et les réseaux sociaux, à plus de 500 000 demandeurs d’emploi ;
  • 95% des missions pourvues en moins de 4H.

Qu’attendez-vous pour rejoindre iziwork et profiter de ses nombreux avantages ?

Categories
Entreprises

La délégation avec iziwork : quels avantages ?

Les avantages de la délégation d’intérim avec iziwork

Vous avez besoin de personnel pour des missions temporaires ? Vous pensez que l’intérim peut être une solution ? Vous avez raison. Vous peinez toutefois à comprendre ce qui se cache derrière la notion de délégation d’intérim ou de contrat de délégation. Essayons d’y voir plus clair. 

Qu’est-ce que la délégation d’intérim ?

Pour vous inscrire à notre boîte d’intérim en ligne ? En tant qu’entreprise utilisatrice, vous pouvez confier la tâche de recrutement de personnel à une agence d’intérim comme iziwork. Celle-ci recherchera des profils qui correspondent à la description de la mission que vous souhaitez confier. L’agence d’emploi mettra à disposition un intérimaire qualifié, fiable et engagé.

Quelle est la différence entre un contrat de gestion et un contrat de délégation d’intérim ?

Lorsque vous vous tournez vers une entreprise de travail temporaire (ETT), vous avez la possibilité de lui confier le soin de recruter du personnel pour réaliser une mission et/ou lui demander d’assurer la gestion administrative liée à ces missions. L’intérim de gestion et la délégation d’intérim ne doivent pas être confondues. Avec iziwork, les deux formules sont comprises dans le contrat que vous passez avec cette agence d’emploi entièrement digitalisée.

Quelles sont les principales différences entre un contrat de gestion et un contrat de délégation d’intérim ?

  • Dans le cadre d’un contrat de délégation, l’entreprise utilisatrice confie à l’ETT la tâche de trouver une personne correspondant au profil recherché pour effectuer une mission précise. Une fois le candidat trouvé, elle devient ensuite l’employeur officiel de l’intérimaire et gère tout ce qui relève de l’embauche et des obligations administratives rattachées à la réalisation de la mission. 
  • Avec le contrat de gestion, l’ETT ne s’occupe pas de rechercher le candidat, mais simplement de gérer le volet administratif. C’est notamment le cas lorsque l’entreprise utilisatrice connaît déjà le candidat qu’elle souhaite recruter, mais ne désire pas gérer les tâches administratives.

Ces deux types de contrats doivent également être distingués : 

  • du contrat de mission, signé entre l’intérimaire et l’entreprise de travail temporaire, et 
  • du contrat de mise à disposition, signé entre l’ETT et l’entreprise utilisatrice, qui porte sur la mission précise à effectuer par  l’intérimaire a été recruté par l’agence d’emploi.

La délégation d’intérim en pratique avec iziwork

Lorsque vous vous tournez vers iziwork, agence d’emploi entièrement digitalisée, vous choisissez d’expérimenter la délégation d’intérim. Comment cela fonctionne-t-il ?

La phase de recrutement

Le recrutement repose sur deux niveaux de sélection, l’une qui s’appuie sur la performance technologique, l’autre qui fait confiance à l’appréciation fine de l’humain.

Confiez le recrutement de vos intérimaires à iziwork ! Grâce au puissant algorithme d’iziwork, vous avez l’assurance que le profil de l’intérimaire qui sera recruté correspondra aux exigences particulières propres à la mission que vous souhaitez confier. En effet, après leur inscription à notre boîte d’intérim en ligne, les diplômes, qualifications ainsi que la localisation de tous les iziworkers seront mis en relation avec les caractéristiques du poste, pour un matching optimal.

Une fois la sélection réalisée, le candidat est contacté par son conseiller, chargé d’assurer un suivi personnalisé. L’objectif est de s’assurer que le choix qui a été fait est justifié. Grâce aux échanges que l’iziworker aura avec son interlocuteur, celui-ci pourra confirmer ou non la compatibilité entre le profil du candidat et les particularités de la mission. 

La phase de gestion administrative

Lorsque la phase de recrutement arrive à son terme, vient la phase de gestion. En confiant à iziwork la gestion de vos démarches administratives liées à l’embauche, vous vous assurez que celles-ci seront réalisées avec le plus grand soin. iziwork s’occupera de la gestion des différentes formalités et tâches suivantes :

  • le contrat de mission entre iziwork et l’intérimaire recruté ;
  • le contrat de mise à disposition entre l’entreprise utilisatrice et iziwork ;
  • le relevé d’heures ;
  • le bulletin de paie ;
  • le versement de la paie.

La gestion humaine

iziwork met également en place un programme de fidélité qui permet de fidéliser les intérimaires et de les inviter à adopter un comportement vertueux, adaptés aux exigences d’une vie en entreprise. Plus l’intérimaire travaille, est ponctuel et respectueux de ses engagements, plus il gagne des points. Grâce aux points cumulés, les iziworkers obtiennent des badges qui leur donnent droit à des avantages, tels qu’une location de voiture à prix réduit, 100 € offerts ou des places pour des événements culturels.

Cette technique de gamification incite le travailleur temporaire à se motiver, à se conformer aux règles, à être performant et fiable, à s’engager. Cela de concilier les intérêts de l’entreprise utilisatrice avec le bien-être de l’intérimaire, sans contrainte, dans une démarche ludique et stimulante.

Profitez d’une délégation performante avec iziwork

Vous ne choisirez pas iziwork par hasard. En délégant le recrutement et la gestion d’intérim, vous pourrez profiter d’un vivier de plus de 500 000 iziworkers et d’environ 20 000 nouveaux intérimaires inscrits par semaine. Leader de l’intérim en France, la plateforme vous permet de recruter un iziworker en moins de cinq heures. Le taux d’acceptation des missions est de 80 % ! Par ailleurs, iziwork vous garantit la fiabilité et l’engagement des intérimaires qu’elle recrute pour vous.

Entièrement digitalisée, l’agence d’emploi iziwork vous fait faire des économies. En réduisant le nombre d’intermédiaires et grâce à une gestion entièrement numérisée, vous paierez jusqu’à 30 % moins cher que dans une agence d’emploi physique. 

Faites confiance à iziwork

Vous êtes convaincu ? Alors inscrivez-vous chez iziwork ! La procédure d’inscription à cette boîte d’intérim en ligne est très simple, vous n’avez qu’à cliquer sur le lien ci-dessous !

Categories
Actus iziwork

iziwork lance Cash Advance ! Un Service de demande d’acompte en 1 clic pour ses intérimaires

Programme de fidélité, service de micro-crédit, l’innovation est le moteur qui permet à iziwork de placer l’intérimaire au centre de ses préoccupations. Ainsi, le leader de l’intérim digital offre désormais à ses intérimaires la possibilité de demander un acompte directement depuis son application.

A tout moment, pour tout montant !

Pour répondre aux besoins de financement ponctuels et parfois urgents des intérimaires, la plateforme leader de l’intérim digital lance une nouvelle fonctionnalité à son application, Cash Advance, la demande d’acompte en 1 clic directement sur l’application.

Les intérimaires ont accès à tout moment à leur salaire en cours et peuvent désormais en 1 seul clic choisir d’obtenir un versement de tout ou une partie de leur salaire en avance.

Les heures travaillées en entreprise et transmises par cette dernière définissent le montant de l’acompte disponible et il suffit dès lors de valider ses heures pour pouvoir engager une demande de virement.

Pas de plafond, pas de délais, à tout moment, les intérimaires deviennent maîtres de leur paie.

Demander un acompte, quelles sont les conditions ?

Pour un travailleur temporaire, la demande d’acompte se fait auprès de son agence agissant en qualité d’employeur.

Les acomptes se font selon les heures travaillées saisies, ouvrant le droit à une demande. Plus précisément, il s’agit d’un versement d’une partie du salaire avant le début de la mission correspondant aux heures que l’intérimaire a déjà effectuées. Cet acompte sera donc déduit du salaire net et figurera sur le bulletin de paie…

Les demandes d’acompte avec iziwork

Dans une démarche d’innovation constante au service des travailleurs intérimaires, iziwork a développé dans son application une nouvelle fonctionnalité pour les demandes d’acomptes. Cette automatisation permet à l’intérimaire de faire la demande directement depuis l’application en un seul clic, de la suivre et de savoir à quelle date le moment sera disponible sur le compte.

Comment faire la demande d’acompte sur l’app ?

C’est très simple, il suffit de se connecter sur l’application et de suivre la démarche :

  1. Se rendre sur “Relevées d’heures”
  2. Cliquer sur “Demander”

La demande sera alors soumise et traitée par nos équipes.

Comment est calculé le montant du droit d’acompte ?

L’acompte ne peut être fourni que s’il y a eu une période de travail effectuée et ayant fait l’objet d’un relevé d’heure. Dès lors, le montant dû par iziwork sera disponibe pour le travailleur temporaire qui pourra faire une demande de règlement de l’ensemble de cette somme sous réserve qu’elle soit supérieure à 50€.

Quand est-ce que les demandes sont traitées ?

Chez iziwork toutes les demandes sont traitées les mardis, il vous faut donc faire votre demande lundi à minuit au plus tard. Les virements, eux, seront effectués tous les mercredis qui suivent, à 12h.

Vous y voyez clair ? Alors, cherchez votre nouvelle mission d’intérim sur l’application d’iziwork.

Categories
Conseils et astuces

Intérim à Mérignac : comment s’y prendre ?

Vous recherchez un emploi à Mérignac ou en région bordelaise ? Que vous en soyez au début de vos recherches ou que vous prospectiez depuis longtemps, l’intérim est peut-être une solution pour vous. En effet, il est assez aisé de trouver des missions d’intérim dans les environs de Bordeaux, en général, et à Mérignac, en particulier. Démonstration.

Pourquoi choisir l’intérim ?

Travailler en intérim possède plus d’un avantage. Petit florilège des raisons qui devraient vous convaincre de devenir intérimaire :

  1. Mettre un pied dans le monde professionnel, même si vous n’avez pas encore d’expérience ;
  2. Affiner votre projet professionnel grâce à la variété des missions proposées bénéficier d’avantages uniques : flexibilité de l’emploi et des missions, primes, horaires aménagés etc… ;
  3. Gagner en expérience et gravir les échelons rapidement
  4. Profiter du dynamisme de la région bordelaise

Pourquoi faire de l’intérim en région bordelaise

La région bordelaise n’a pas à démontrer son dynamisme dans le domaine de l’emploi. En effet, si la région Nouvelle-Aquitaine, on compte 16% de créations d’entreprises de plus en 2018 qu’en 2017, Bordeaux est l’une des villes qui attire le plus de créateurs d’entreprises. Elle compte 4 000 entreprises de plus en 2019 qu’en 2018. Elle voit croître un nombre important de technopoles et pôles de compétitivité et, bénéficie de dispositifs étatiques et d’aides régionales. La région bordelaise est particulièrement attractive et a connu, selon le baromètre Hellowork, une hausse de 34% d’offres d’emploi en 2018. En ce qui concerne Mérignac, celle-ci n’est pas en reste. En effet, elle profite du dynamisme de nombreuses PME, et bénéficie de la solidité des géants des secteurs de la défense et de l’aéronautique spatial.

Par conséquent, profitez de la vitalité économique de la région bordelaise pour trouver la mission d’intérim qu’il vous faut. Que ce soit dans le domaine du BTP, du tourisme, du commerce ou du tertaire, les offres d’emplois ne manquent pas ! iziwork est là pour vous accompagner dans vos recherches.

Pourquoi essayer les plateformes d’intérim ?

Des plateformes d’intérim pour vous aider à trouver des missions à Mérignac

Vous ne souhaitez pas vous déplacer dans une agence d’emploi et désirez éviter de passer plusieurs heures à constituer un dossier de recrutement ? La plateforme d’intérim pour trouver des missions d’intérim en seulement quelques clics. La simplicité et la rapidité sont au rendez-vous. Certaines plateformes nationales ou régionales, proposent des solutions locales. C’est le cas de sudouestjob chez Hellowork.

Les avantages de la plateforme iziwork

La plateforme iziwork vous séduira par sa facilité d’utilisation, sans roggner sur les performances. Avec plus de 1 000 missions d’intérim proposées en Gironde en 2019, iziwork ets d’une efficacité redoutable ! Par ailleurs, grâce à l’appli iziwork, trouver une missions d’intérim devient simple et ludique ! L’intégralité de vos démarches peut-être réalisée en ligne.

Quelles sont les principales agences d’intérim à Mérignac ?

Si vous préférez vous déplacer dans une agence d’emploi, les boîtes d’intérim à Mérignac et dans la région bordelaise ne manquent pas.

Les agences généralistes

Avec Temporis Mérignac, vous pouvez trouver des missions d’intérim très diversifiées : électricien, paysagiste, conducteur d’engins de chantier, gestionnaire de paie, etc… Jubil interim ou Triangle intérim proposent le même type de missions. Avec Aquila, de nombreux secteurs s’ouvrent à vous : bâtiment et travaux publics, transports, logistique et manutention, industrie et maintenance, tertiaire, commerce et distribution, etc… Vous pouvez également vous tourner vers Crit’Interim. Enfin, avec l’agence Synergie, les seniors, les handicapés et les personnes en réinsertion professionnelle trouveront des missions d’intérim adaptées.

Les agences d’intérim spécialisées

Que vous choisissez de faire appel à une boîte d’intérim de la région bordelaise ou que vous décidiez de vous tourner vers une plateforme d’intérim, vous devrez constituer un dossier. L’inscription a parfois in côté rébarbatif qui pousse de nombreuses personnes en recherche de missions d’intérim à préférer s’inscrire via une application comme celle d’iziwork. En effet, grâce à celle-ci, les formalités paraissent bien moins pesantes. L’appli iziwork vous permet de tout gérer depuis votre smartphone :

  • la création de votre compte ;
  • le choix du secteur d’activité dans lequel vous souhaiteriez trouver une mission d’intérim ;
  • le choix de la mission qui correspond à vos critères ;
  • la consultation de l’historique de vos missions ;
  • la candidature à une mission ;
  • la consultation à votre relevé d’heures (à vérifier et à valider) ;
  • la signature numérique de vos contacts ;
  • le cumul de vos points, dont vous bénéficiez dans le cadre de votre programme de fidélité, et la possibilité de gagner 400€ de primes ;
  • et d’autres nombreux avantages !

Les documents à fournir dans le cadre de votre inscription et de votre recherche

Grâce à iziwork, fournir des documents devient un jeu d’enfant ! En effet, l’appli vous permet de valider votre inscription ou votre candidature, et d’importer différents justificatifs :

  • un titre d’identité (carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire) ;
  • votre carte vitale ;
  • votre relevé d’identité bancaire (RIB) ;
  • votre CV ;
  • et tout autre document jugé utile votre inscription ou votre candidature (diplôme, certificat de travail, justificatif de domicile, documents relatifs à votre parcours professionnel ou à votre formation, etc…)

Trouver une mission d’intérim à Mérignac ou en région bordelaise est un jeu d’enfant avec iziwork ! Qu’attendez-vous pour tester ? Quelques clics, et c’est fait !