Categories
Conseils et astuces

Intérim : quels métiers paient le plus ?

Le top des métiers qui paient le plus en intérim

Vous souhaitez trouver une mission d’intérim qui rapporte ? C’est possible ! Il est toutefois important de faire une distinction en fonction de votre niveau de formation. Vous n’aurez pas accès aux mêmes emplois si vous n’avez pas le bac, si vous avez un niveau bac + 2 ou un niveau bac + 5. Petit tour d’horizon des métiers qui paient le plus lorsque l’on se lance dans l’intérim.

Le top des métiers qui paient le plus sans le bac

Le fait de ne pas avoir son bac n’est pas nécessairement un handicap. Vous pourrez trouver des offres de missions sans baccalauréat général, notamment chez iziwork, et pour un salaire tout à fait correct.

1. Maçon, couvreur
Les métiers du BTP sont sans conteste des métiers en tension, pour lesquels la demande est forte et les salaires appréciables. Comptez environ 2 400 € brut par mois.

2. Plombier
Il serait temps de quitter cette vision dépréciative des métiers manuels, qui peine à disparaître. Aujourd’hui, la demande pour des prestations de plomberie est forte et les professionnels se font rares. Vous pouvez espérer gagner environ 2 500 € brut

3. Développeur
Si le code HTML ou Javascript n’ont pas de secrets pour vous, il y a de fortes chances que l’on vous déroule tapis rouge. Avec la digitalisation de l’économie, la visibilité d’une entreprise passe par sa présence sur le web via un ou des sites dédiés à son activité. Les besoins en développement informatique sont donc croissants et ne devraient pas diminuer dans les années à venir.  Le salaire d’un développeur tourne autour de 2 700 € brut.

4. Chauffeur routier
Vous aimez être seul et voir du paysage ? Vous avez votre permis B et n’avez pas peur d’additionner des kilomètres ? Le métier de chauffeur routier pourrait vous plaire. Malgré les efforts récents pour consommer local, la plupart des produits que nous achetons arrivent de loin et le transport routier ne risque pas de disparaître de si tôt. Un chauffeur peut gagner environ 2 700 € brut.

5. Grutier
Si vous n’avez pas le vertige et que vous savez manipuler une grue, vous ne devriez pas avoir de problème pour trouver des missions d’intérim qui rapportent. Comptez environ 3 000 € brut

Le top des métiers qui rapportent le plus à bac +2

L’intérim est ouvert à tous les niveaux de formation. Dans les agences d’emploi comme iziwork, vous pouvez donc tout à fait trouver des missions d’intérim pour un niveau bac + 2.

1. Gestionnaire de paie
Vous avez des connaissances en droit et en comptabilité ? Les entreprises sont fréquemment en recherche de gestionnaires de paie, dont la fonction est de calculer les rémunérations de chaque employé et d’éditer le bulletin de paie. Comptez environ 2 200 € brut par mois.

2. Conducteur de travaux
Avec l’aide du ou des chefs de chantiers, le conducteur de travaux s’assure de la bonne conduite des travaux d’un chantier, en planifiant ces derniers et en encadrant les ouvriers et techniciens. Une mission réalisée en tant que conducteur de travaux peut rapporter environ 2 600 € brut par mois.

3. Technico-commercial
En contact à la fois avec les fournisseurs et les clients, le technico-commercial gère le processus commercial et les procédures d’achats. Une mission d’intérim effectuée en tant que technico-commercial permet de gagner environ 3 700 € brut par mois.

4. Acheteur
Un acheteur est chargé d’acheter des produits utiles à l’entreprise, au meilleur rapport qualité-prix. Une mission d’intérim exercée pour ce type d’emploi peut rapporter près de 4 000 € brut par mois.

Le top des métiers qui paient le mieux à bac +5

Il existe de nombreuses offres de missions pour des candidats qualifiés, détenteurs d’un diplôme de niveau bac + 5.

1. Contrôleur de gestion
Les compétences du contrôleur de gestion sont recherchées par les entreprises : étude d’objectifs, réflexion autour des moyens à mettre en oeuvre pour servir la performance de l’entreprise, etc. Comptez environ 3 000 € brut par mois pour un contrôleur de gestion débutant.

2. Consultant fonctionnel
En tant que consultant fonctionnel, vous serez amené à accompagner l’entreprise dans son processus de développement technologique, mais également de modernisation. Comptez 3 200 € de salaire mensuel brut.

3. Juriste en droit des sociétés
Vous êtes juriste et spécialiste du droit des sociétés ? Les besoins de conseils juridiques pour les entreprises sont importants. Vous assurerez également une veille juridique. Une mission de cet ordre peut rapporter autour de 3 600 € brut par mois.

4. Chef de produit
En incarnant le produit d’une entreprise, le chef de produit doit parvenir à concilier des considérations relatives à sa fonctionnalité, son prix, sa distribution et sa publicité. Un chef de produit gagne environ 3 700 € brut par mois.

5. Ingénieur commercial
Vous êtes prêt à faire profiter vos employeurs de votre grande maîtrise du domaine de la vente ? Si un ingénieur d’affaires n’est pas en relation directe avec le client, il est chargé de négocier les contrats, de réaliser le cahier des charges, de définir une politique commerciale, etc. Un ingénieur commercial peut gagner plus de 4 000 € brut

Comment trouver une mission d’intérim bien payée avec iziwork ?

Si vous recherchez une mission d’intérim bien rémunérée, vous voyez que le choix est large et les besoins importants. Vous en avez dans tous les secteurs et pour tous les niveaux de formation. En vous inscrivant chez iziwork, leader de l’intérim digital en France, vous êtes assuré de trouver rapidement la mission d’intérim qui correspond à vos critères. Grâce à son appli simple et intuitive, iziwork facilite votre recherche d’emploi, puis votre gestion au quotidien.

Téléchargez l’appli iziwork et inscrivez-vous sans tarder ! En seulement quelques clics, vous pourrez avoir accès à tous les avantages offerts aux iziworkers et à un suivi personnalisé par un conseiller. Avec la conception worker centric d’iziwork, vous êtes assuré que vos attentes et vos besoins seront pris en compte.

Bienvenue chez iziwork !

Categories
Presse

iziwork au JT de 20h de TF1

iziwork à l’honneur dans le JT 20h de TF1

Nous sommes heureux que notre agence soit l’entreprise de recrutement choisie pour incarner le dynamisme du marché de l’emploi.
Grâce à notre modèle innovant, iziwork transforme positivement l’industrie de l’intérim et devient une référence dans le marché de l’emploi. Nos objectifs : améliorer l’accès à l’expérience du travail pour tous et transformer positivement le secteur de l’intérim.

C’est une belle reconnaissance du travail de toute l’équipe et du modèle digital innovant d’iziwork.

Categories
Conseils et astuces

Comment travailler en intérim les jours fériés et les dimanches ?

Travailler en intérim les jours fériés et les dimanches

Vous souhaitez trouver une mission d’intérim ? Vous êtes déjà intérimaire, mais vous aimeriez effectuer des missions les jours fériés et les dimanches ?  Cela a certains avantages. Découvrez quelle est la réglementation en la matière. Est-il possible de travailler tous les jours fériés ? Quelles sont les conditions de rémunération ? Quels sont les secteurs qui recrutent ? Travailler en intérim les jours fériés et les dimanches : mode d’emploi. 

Pourquoi faire de l’intérim ?

Travailler en intérim a de nombreux avantages, tant sur le plan personnel que professionnel. L’intérim permet de  :

  • vous insérer dans le monde professionnel ;
  • vous construire progressivement un réseau professionnel ;
  • vous faire une expérience ;
  • développer vos compétences ;
  • bénéficier d’une flexibilité et de la grande variété des missions d’intérim ;
  • bénéficier des avantages attachés à la situation d’intérimaire ;
  • compléter vos revenus.

Si travailler en intérim est avantageux, le faire dans le cadre d’une agence comme iziwork est particulièrement profitable pour l’intérimaire. iziwork place en effet le travailleur temporaire au centre de ses attentions.

Pourquoi travailler en intérim les jours fériés et les dimanches ?

Quels sont les atouts d’un travail en intérim les jours fériés et le week-end ?

  • conserver du temps en semaine pour vos études, si vous êtes étudiant ;
  • vous ménager du temps pour vos tâches personnelles et familiales en semaine ;
  • vous déplacer dans des transports en commun sans avoir à subir les heures de pointe !

Quels sont les jours fériés en France ?

▪ Les jours fériés nationaux

En France, il existe onze jours fériés :

  • le 1er janvier,
  • le lundi de Pâques,
  • le 1er mai,
  • le 8 mai,
  • le jeudi de l’Ascension,
  • le lundi de Pentecôte,
  • le 14 juillet,
  • le 15 août,
  • le 1er novembre,
  • le 11 novembre,
  • le 25 décembre.

▪ En Alsace et en Moselle

En Alsace et en Moselle, les habitants ont deux jours fériés supplémentaires :

  • le 26 décembre,
  • le vendredi saint.

▪ Dans les DROM

Dans les DROM, les fêtes nationales sont complétées par le jour de commémoration de l’abolition de l’esclavage :

  • le 27 mai en Guadeloupe,
  • le 10 juin en Guyane,
  • le 22 mai en Martinique,
  • le 27 avril à Mayotte,
  • le 20 décembre à la Réunion.

Quelle est la réglementation relative au travail les jours fériés et les dimanches ?

Travailler les jours fériés et les dimanches est autorisé par la loi. Toutefois, certaines règles doivent être respectées :

  • le 1er mai doit obligatoirement être chômé, quel que soit le secteur d’activité ou l’entreprise. Il existe toutefois des exceptions pour les secteurs qui, de part la nature de l’activité, ne peuvent l’interrompre (transports publics, hôpitaux, etc.) ;
  • les autres jours doivent être chômés si la convention collective ou l’employeur le prévoit.

Un jeune de moins 18 ans ne peut théoriquement pas travailler un jour férié, sauf dans certains secteurs, tels que l’hôtellerie-restauration, les cafés et tabacs, les boulangeries, le secteur du spectacle, les jardineries, etc.

La loi considère le dimanche comme un jour de repos. Néanmoins, certains secteurs sont autorisés à organiser un travail dominical, notamment dans le domaine du commerce de détail, de la santé, du spectacle ou lorsque la convention collective le prévoit. 

Dans quels secteurs d’activité travailler le week-end en intérim ?

Si vous avez décidé de travailler les jours fériés et les dimanches en tant qu’intérimaire, certains secteurs d’activités sont à privilégier :

  • la restauration rapide,
  • le cinéma,
  • le déménagement,
  • l’événementiel,
  • la culture,
  • l’hôtellerie-restauration,
  • le commerce alimentaire,
  • les transports,
  • le tourisme,
  • le gardiennage et la conciergerie,
  • le télémarketing,
  • la téléassistance,
  • certaines usines, dont la production ne peut être arrêtée,
  • le secteur du nettoyage,
  • le secteur portuaire.

Vous voulez des exemples concrets de missions d’intérim qui peuvent être réalisées les jours fériés ou les dimanches ? Les offres sont nombreuses : technicien de maintenance, monteur-ajusteur, opérateur de production, serveur, cariste, animateur qualité, hôte de caisse, vendeur en boulangerie, cuisinier, chauffeur de bus, téléconseiller, vendeur en boulangerie, électricien, chauffagiste, facteur, ouvreur au cinéma, préparateur de commande, etc.

Combien gagner en travaillant les jours fériés et les dimanches en tant qu’intérimaire ?

Contrairement à ce que l’on pense souvent, le fait de travailler le dimanche et les jours fériés ne donne pas systématiquement droit à une compensation salariale.

▪ Les jours fériés

  • le 1er mai : l’indemnité doit être égale au montant du salaire ;
  • les autres jours fériés : la loi ne prévoit pas de majoration automatique. La convention collective peut toutefois prévoir une compensation ;
  • la journée de solidarité qui coïncide avec un jour férié : aucune majoration.

▪ Les dimanches

Les particularités relatives à la rémunération des dimanches sont traditionnellement prévues par la convention collective. La convention collective nationale du secteur du tourisme prévoit par exemple 50 % de majoration lorsque plus de huit dimanches sont travaillés. Le secteur de la téléassistance fait également état de majorations.

Comment travailler de nuit les jours fériés et les dimanches ?

Un intérimaire peut travailler de nuit les jours fériés et les dimanches, à condition de respecter le cadre de la loi relatif au travail de nuit (durée et âge). Pour être intérimaire et travailler de nuit le dimanche ou les jours fériés, tournez-vous vers des postes d’opérateur de production, de surveillant ou veilleur de nuit, d’agent de quai, d’agent de production, d’ouvrier agricole, d’agent de nettoyage, de cariste, etc.

Comment s’inscrire chez iziwork pour travailler en intérim les dimanches et les jours fériés ?

Vous désirez travailler les dimanches et les jours fériés en intérim ? Choisissez iziwork ! En tant que plateforme d’intérim entièrement digitalisée iziwork vous propose une appli intuitive qui simplifie vos démarches pour vous inscrire et pour trouver une mission correspondant à votre profil. Nul besoin de vous déplacer en agence physique. En quelques clics, votre inscription est faite. Il ne vous reste plus qu’à laisser faire l’algorithme d’iziwork. Grâce à la conception worker centric d’iziwork, vous pourrez profiter des nombreux avantages de la boîte d’intérim digital.

Vous êtes inscrit chez iziwork ! Cherchez la mission d’intérim qui vous permettra de travailler les jours fériés et les dimanches !

Categories
Entreprises

Recrutement en intérim à Amiens : état des lieux

Quel est l’état des lieux du recrutement en intérim à Amiens ?

Vous désirez connaître l’actualité du recrutement en intérim à Amiens ? Ancienne capitale de la Picardie et ville incontournable des Hauts-de-France, Amiens profite d’un emplacement géographique de choix pour développer son économie. Bassin d’emploi dynamique, la région proposent de nombreuses offres d’emplois en intérim. Quels sont les secteurs où les besoins de personnel sont les plus importants ? Lumière sur le recrutement à Amiens.

Quelle est la vitalité économique d’Amiens ?

Amiens est une ville dynamique, que ce soit démographiquement ou économiquement. Particulièrement attractive, elle est idéale pour recruter en intérim, que ce soit par vos soins ou en vous tournant vers une agence d’emploi comme iziwork.

Une situation géographique idéale

Située au centre d’un triangle Paris-Bruxelles-Londres, Amiens bénéficie d’une situation géographique idéale pour développer son économie. La ville profite en effet :

  • de sa position centrale, au cœur d’un nœud autoroutier : A1, A2, A16, A28, A29. Cette localisation au croisement de grands axes la place à 1 h 30 seulement de Paris et de Lille, et lui permet de rejoindre Bruxelles en moins de deux heures ;
  • de sa proximité par rapport aux grands aéroports stratégiques : moins d’une heure de Roissy-CDG et de Lille-Lesquin ;
  • de sa facilité d’accès en train depuis Paris, avec une vingtaine de liaisons quotidiennes en soixante-cinq minutes ;
  • de sa situation d’hinterland pour les ports de Dunkerque, de Rouen et du Havre ;
  • de sa prochaine position stratégique, une fois que le canal Seine Nord Europe sera construit, permettant de relier Le Havre au Benelux.

Le pôle métropolitain d’Amiens est par conséquent un bassin de consommation fréquenté par les habitants d’une très vaste zone géographique qui s’étend jusqu’à Paris au sud et jusqu’à Bruxelles au nord. Cela accroît considérablement les perspectives de développement et explique le dynamisme de la ville.

Un bassin d’emploi dynamique

La ville compte près de 135 000 habitants en son sein et 400 000 habitants dans le Grand Amiénois, dont une importante communauté étudiante. Malgré une période de difficultés économiques en raison du déclin de certaines entreprises et des conséquences de la crise économique de 2008, Amiens a su rebondir. Marquée par son passé industriel, elle a nettement engagé un processus de tertiarisation de son économie.

Plus de 16 000 entreprises sont implantées dans la région amiénoise et plus de 10 000 pour la seule ville d’Amiens. Cette-dernière concentre 90 000 emplois et près de 70 % d’actifs, c’est-à-dire deux tiers de la population active du département de la Somme. 20 % d’entre eux travaillent dans le tertiaire et un peu plus de 17 % dans l’industrie. Dans ce domaine, des sites de Valeo Embrayages ou de Plastivaloire s’engagent sur la voie de l’usine 4.0, tout en recrutant du personnel local.

Les secteurs d’excellence

Amiens possède de nombreux atouts et n’a plus à démontrer son dynamisme. Elle se démarque toutefois dans trois domaines d’excellence :

  • la santé, avec le CHU d’Amiens, mondialement reconnu ;
  • l’agro-industrie, avec notamment Bonduelle ;
  • la logistique, avec l’entrepôt d’Amazon.

Quels sont les secteurs qui recrutent à Amiens ?

En dehors des secteurs d’excellence, certains secteurs économiques d’Amiens ont particulièrement besoins d’intérimaires :

  • l’industrie ;
  • le transport et l’entreposage ;
  • la construction ;
  • les activités scientifiques et techniques ;
  • le matériel de transport ;
  • le commerce ;
  • la fabrication de denrées alimentaires ;
  • l’hébergement-restauration ;
  • la petite enfance ;
  • les centres d’appels ;
  • l’informatique.

Quel que soit votre secteur d’activité, vous pourrez facilement recruter en intérim à Amiens en vous tournant vers une agence d’emploi comme iziwork, à qui vous pourrez déléguer la charge de recruter et/ou de gérer un intérimaire.

Quelles sont les industries présentes à Amiens ?

Le pôle métropolitain amiénois abrite un nombre important d’industries

  • Plastivaloire ;
  • Valeo Embrayages (équipement automobile) ;
  • Mersen France (balais automobiles, pièces pour éoliennes) ;
  • Saab (équipements ferroviaires) ;
  • Eurolysine (production d’acides aminés à destination de l’alimentation animale) ;
  • Faiveley Transport ;
  • Procter & Gamble ;
  • Valorga (traitement d’ordures) ;
  • Géodis (transport et messagerie), etc.

L’essentiel des industries d’Amiens sont regroupées sur la zone industrielle nord. Cette zone de près de 500 hectares est la plus importante de la métropole, mais également du département de la Somme. La zone d’activité de Rivery est moins importante en comparaison. On y trouve néanmoins de nombreuses industries du secteur automobile :

  • les Courriers automobiles picards ;
  • Gueudet Sarva ;
  • SA JPC Automobile, etc.

Quels sont les chiffres de l’emploi intérimaire à Amiens ?

L’intérim dans la région d’Amiens se porte bien. Avec plus de 25 000 intérimaires dans la Somme en 2018, le département compte 4 % de travailleurs temporaires en plus qu’en 2017.

Quel est l’impact économique de l’intérim sur les entreprises d’Amiens ?

En recrutant en intérim à Amiens, vous profiterez de nombreux avantages :

  • vous gagnerez du temps dans vos démarches de recrutement ;
  • vous déléguerez les formalités administratives ;
  • vous pourrez plus facilement aménager le contrat de travail de votre travailleur temporaire ;
  • vous réduirez votre budget RH ;
  • vous n’augmenterez pas votre masse salariale ;
  • vous disposerez de personnels fiables et qualifiés. Ceci est d’autant plus vrai si vous faites appel à iziwork !

Comment s’inscrire chez iziwork pour recruter des intérimaires à Amiens ?

Vous désirez recruter des intérimaires à Amiens ou dans sa région ? Que ce soit pour répondre à un pic d’activité ou pour remplacer un salarié absent, faites appel à l’agence d’intérim iziwork. Cette plateforme entièrement digitalisée vous permettra de trouver en un temps record des personnes correspondant au profil recherché pour votre mission. Que vous soyez en demande d’une prestation de gestion ou de délégation d’intérim, iziwork vous propose des tarifs particulièrement attractifs, qui vous permettront de réaliser plus de 20 % d’économies, par rapport à une agence physique.

N’attendez plus pour recruter en intérim à Amiens et choisissez iziwork !

Categories
Conseils et astuces

Indemnités de fin de mission : comment les calculer ?

Indemnités de fin de mission (IFM) en intérim : définition et calcul

Vous allez terminer votre mission d’intérim et vous souhaiteriez estimer le montant de votre indemnité de fin de mission (IFM)  ? Vous n’avez jamais été intérimaire, mais vous vous renseignez sur l’intérim, et notamment sur la rémunération des missions ? En tant que travailleur temporaire, vous avez le droit à certains avantages qui se justifient par la nature même du travail en intérim, de façon à compenser une forme de précarité. C’est le cas de l’indemnité de fin de mission (IFM), appelée également prime de précarité. Comment calculer votre IFM ?  Faisons le point.

Qu’est-ce que l’indemnité de fin de mission (IFM) ?

La définition de l’indemnité de fin de mission

Lorsque votre mission d’intérim arrive à sa fin, qu’elle vous ait été proposée par iziwork ou par une autre agence d’intérim, vous avez le droit de percevoir une indemnité de fin de mission (IFM). Celle-ci s’ajoute au salaire de base perçu pour le travail que vous venez de réaliser, au même titre que l’indemnité de congés payés. 

Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’indemnité de fin de mission ?

Quelles que soient la durée ou la nature de la mission que vous venez d’effectuer, l’indemnité de fin de mission vous est due. 

Quels sont les cas dans lesquels le versement de l’IFM n’est pas dû ?

Contrairement à l’indemnité compensatrice de congés payés (ICCP) qui est acquise dans tous les cas, le versement de l’IFM n’est pas automatique. Il existe des situations dans lesquelles vous ne percevrez pas votre indemnité :

  • si vous avez conclu un CDI avec l’entreprise utilisatrice immédiatement après la fin de la mission ;
  • si vous bénéficiez d’un complément de formation professionnelle dispensée par l’entreprise utilisatrice, juste après la fin de la mission ;
  • si vous rompez le contrat avant la fin de la mission ;
  • si le contrat de mission est rompu pour cause de faute grave ou de force majeure ;
  • si vous refusez l’aménagement de votre contrat, alors que celui-ci est prévu. Vous renoncez à la souplesse à laquelle a théoriquement droit l’entreprise utilisatrice, et qui lui permet d’ajuster le terme de votre contrat ou de renouveler votre mission ;
  • si la mission que vous réalisez est une mission saisonnière.

Quelle est la réglementation relative à l’IFM ?

Il existe certaines règles en matière d’IFM, pensées pour protéger l’intérimaire. L’indemnité de fin de mission doit :

  • figurer dans le contrat de travail. Dans le cas contraire, le contrat pourra être requalifié en CDI ;
  • être versée si l’embauche en CDI tarde à être effectuée. C’est le cas notamment lorsque l’intérimaire n’accepte la promesse d’embauche faite par l’entreprise qu’une fois la mission réalisée.

À côté du versement de l’IFM, l’ETT doit également :

  • verser l’indemnité de congés payés ;
  • fournir un certificat de travail ;
  • fournir l’attestation Pôle emploi ;
  • fournir le solde de tout compte.

Comment obtenir l’IFM ?

Qui verse l’IFM ?

Rappelons qu’en tant qu’intérimaire, vous êtes lié à l’entreprise de travail temporaire, par exemple iziwork, par un contrat de mission. Légalement l’ETT est votre employeur. Celle-ci conclut un contrat de mise à disposition avec l’entreprise utilisatrice. En tant qu’employeur, et chaque fois que vous terminerez une mission d’intérim, l’entreprise de travail temporaire (ETT) devra vous verser l’indemnité de fin de mission. L’employeur est par ailleurs tenu de faire figurer le montant de l’IFM sur votre bulletin de paie.  Quand l’IFM doit-elle versée ?L’indemnité de fin de mission est versée à la fin de chaque contrat de mission, en même temps que le dernier salaire. 

Paie-t-on des charges sur l’IFM ?

L’ETT, en tant qu’employeur, devra payer des cotisations sur l’IFM. Celle-ci est en effet considérée, au même titre que l’indemnité compensatrice de congés payés, comme un complément de salaire. 

Comment calculer l’IFM ?

Le calcul de l’IFM est simple. Son montant est égal à 10 % de la rémunération totale brute. Ceci prend en compte le renouvellement du contrat. Qu’entend-on par rémunération totale ? Celle-ci comprend :

  • le salaire de base : son montant est obtenu en multipliant le nombre d’heures effectuées par le taux horaire ;
  • les accessoires du salaire de base : s’ils ne sont pas automatiquement versés, ils  doivent l’être lorsqu’ils sont mentionnés dans la convention collective. C’est le cas notamment des majorations ou des avantages en nature, qui peuvent être versés dès l’embauche ;
  • les différentes primes en lien avec le poste : elles sont associées à la nature de la mission précise qui est réalisée. Elles découlent des particularités de celle-ci, notamment des conditions de travail. C’est le cas, par exemple, de la prime de froid ou de la prime de rendement ;
  • les gratifications et primes exceptionnelles : elles ne sont pas systématiquement versées. Elles doivent l’être lorsqu’elles sont mentionnées dans la convention collective. Ces primes et gratifications exceptionnelles sont par exemple le treizième mois ou la prime vacances ;
  • les heures supplémentaires ;
  • l’indemnité de congés payés : bien qu’il existe deux techniques de calcul, l’indemnité compensatrice de congés payés est en général égale à 10 % du salaire brut. Elle permet de compenser les jours de congés payés non pris durant la réalisation de la mission.

Prenons un exemple de calcul d’une indemnité de fin de mission. Si le montant total de la rémunération qui doit vous être versée à l’issue de votre contrat de mission est égale à 16 000 €, vous percevrez 1 600 € d’IFM. Ce résultat correspond au calcul suivant : (16 000 x 10)/100 = 1 600.

Comment suivre le paiement de son IFM avec iziwork ?

iziwork, plateforme entièrement digitalisée, vous offre un accès facile à vos bulletins de salaire, qui sont immédiatement mis en ligne sur votre compte dès leur émission. Vous n’avez qu’à vous rendre sur l’appli iziwork, cliquer sur l’icône dossier et vous pourrez consulter vos contrats et vos fiches de paie. Vous trouverez mention sur ces dernières de vos indemnités de fin de mission.Vous êtes désormais prêt à calculer vos indemnités de fin de mission

Categories
Conseils et astuces

Travailler en intérim pour arrondir ses fins de mois ? On vous explique tout !

Travailler en intérim le week-end ? Le guide complet

Vous souhaitez vous lancer dans l’intérim ? Vous êtes déjà intérimaire, mais vous désirez désormais trouver des missions à effectuer le week-end ?  Travailler le week-end en intérimprésente certains avantages et les missions ne manquent pas. Découvrez dans cet article toutes les informations importantes à connaître lorsque l’on souhaite faire de l’intérim le samedi et/ou le dimanche, en journée ou la nuit. Travailler en intérim le week-end : mode d’emploi.

Pourquoi travailler en intérim ?

Faire de l’intérim peut vous apporter beaucoup, professionnellement et personnellement. Cela vous permet en effet de :

  • mettre un pied dans le monde professionnel ;
  • développer un vaste réseau professionnel ;
  • vous faire une expérience ;
  • développer certaines compétences ;
  • profiter de la flexibilité et de la diversité des missions d’intérim ;
  • profiter des nombreux avantages liés à la situation d’intérimaire (primes, avantages en nature, etc.) ;
  • arrondir vos fins de mois.

Des agences comme iziwork s’attachent à offrir le meilleur de l’intérim à leurs intérimaires, en leur permettant de travailler dans de bonnes conditions et de profiter au maximum des avantages de l’intérim.

Pourquoi travailler en intérim le week-end ?

Travailler le week-end en intérim présente de nombreux avantages :

  • se laisser du temps en semaine pour se consacrer à ses cours, lorsque l’on est étudiant ;
  • se ménager du temps en semaine pour les tâches administratives ou pour accompagner ses enfants à l’école ;
  • profiter des transports en commun qui sont bien moins chargés !

Quelle est la réglementation relative au travail le week-end ?

Travailler le week-end en intérim, c’est possible. Il est toutefois important de ne pas se mettre en contravention avec la loi. Pour cela, ayez en tête quelques dispositions législatives essentielles :

  • un travailleur temporaire ne peut travailler plus de six jours par semaine pour le même employeur ;
  • vous devez avoir plus de onze heures de repos quotidien pour un emploi ;
  • votre repos hebdomadaire doit être d’une durée de vingt-quatre heures au minimum, mais il existe des dérogations pour certains départements (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Moselle) ;
  • le repos hebdomadaire est normalement donné le dimanche, sauf dans certaines circonstances, qui sont celles qui vous intéressent : dérogations permanentes, conventionnelles, préfectorales, communales ou géographiques.

Un jeune de moins 18 ans doit normalement bénéficier d’un repos de deux jours consécutifs. Il est néanmoins possible de déroger à cette règle, uniquement pour les jeunes de plus de seize ans, par voie conventionnelle. Il aura tout de même droit à un repos de trente-six heures consécutives. Quoi qu’il en soit, même âgé de moins de 18 ans, un jeune peut tout à fait travailler le week-end.

Dans quels secteurs d’activité travailler le week-end en intérim ?

Si vous avez décidé de travailler le week-end en tant qu’intérimaire, vous pouvez vous tourner vers certains secteurs d’activité qui proposent de nombreuses missions du vendredi au dimanche :

  • l’événementiel,
  • la culture,
  • l’hôtellerie-restauration,
  • la restauration rapide,
  • le cinéma,
  • le déménagement,
  • le commerce alimentaire,
  • les transports,
  • le tourisme,
  • certaines usines qui ne peuvent arrêter leur production le week-end,
  • le secteur du nettoyage,
  • le secteur portuaire,
  • le gardiennage et la conciergerie,
  • le télémarketing,
  • la téléassistance.

Vous voulez des exemples concrets de missions proposées en intérim pour travailler le week-end ? Les offres sont nombreuses : opérateur de production, serveur, technicien de maintenance, monteur-ajusteur, cariste, animateur qualité, cuisinier, chauffeur de bus, hôte de caisse, vendeur en boulangerie, téléconseiller, vendeur en boulangerie, facteur, ouvreur au cinéma, préparateur de commande, électricien, chauffagiste, etc.

Combien gagner en travaillant le week-end en tant qu’intérimaire ?

Contrairement à ce qui se dit souvent, le fait de travailler le dimanche ne donne pas nécessairement droit à une compensation salariale. Si la loi prévoit quelques cas de dérogations, il appartient en règle générale à la convention collective de déterminer des droits précis en matière de rémunération. C’est le cas, notamment, pour le secteur du tourisme, dont la convention collective nationale prévoit 50 % de majoration pour plus de huit dimanches travaillés. C’est également souvent le cas de la téléassistance.

Comment travailler de nuit le week-end ?

Quelle réglementation ?

Le travail de nuit eststrictement encadré par la loi :

  • il ne peut commencer avant 21 h et se terminer après 7 h ;
  • toute plage de travail qui comprend l’intervalle minuit- 5 h est considérée comme du travail de nuit ;
  • la durée de travail de nuit ne peut excéder huit heures, sauf dérogations prévues par des dispositions collectives ;
  • les jeunes de moins de 18 ans ne peuvent pas travailler de nuit ;
  • le travailleur de nuit doit bénéficier d’un repos compensateur rémunéré, voire d’une compensation salariale. 

Quels secteurs ?

Pour travailler de nuit en intérim le week-end, vous pourrez trouver des postes de surveillant ou veilleur de nuit, d’opérateur de production, d’agent de production, d’agent de quai, d’agent de nettoyage, d’ouvrier agricole, de cariste, etc.

Comment s’inscrire chez iziwork pour travailler en intérim le week-end ?

Vous avez envie de travailler le week-end en intérim ? Choisissez iziwork ! Cette plateforme d’intérim entièrement digitalisée vous offrira un important choix de missions partout en France. Grâce à la digitalisation, vous profiterez d’un fonctionnement simple, rapide et intuitif. Les démarches sont simplifiées dès votre inscription. Vous n’aurez aucunement besoin de vous déplacer en agence ou de passer un entretien. Il vous suffit en effet, dans un premier temps de télécharger l’application iziwork. En seulement quelques minutes, vous serez inscrit sur la plateforme ! Suivez ces étapes :

  1. Communiquez votre identité, votre adresse mail et votre numéro de téléphone. Choisissez ensuite votre mot de passe et renseignez votre adresse postale.
  2. Indiquez la distance maximale que vous ne voulez pas dépasser pour effectuer votre mission et précisez si vous êtes ou non véhiculé(e).
  3. Cliquez sur les différents boutons correspondants aux domaines d’activité dans lesquels vous aimeriez réaliser une mission.
  4. Importez votre CV. Vous pouvez également en prendre une photo. Ajoutez des informations sur votre expérience professionnelle.
  5. Confirmez votre adresse mail et précisez quelles sont vos disponibilités.

Vous êtes inscrit chez iziwork ! Il ne vous reste plus qu’à chercher la mission d’intérim qui vous permettra de travailler le week-end !