Categories
Ressources

Enquête : crise et reprise post-COVID19

Quel sera l’impact de la crise sur notre économie ? Comment les entreprises envisagent-elles l’avenir ? Quelles actions vont-elles mettre en place ? Pour répondre à ces questions, iziwork a lancé une grande enquête auprès des entreprises de tous les secteurs. Plus de 300 entreprises, PME et grands groupes, ont partagé leur vision et nous ont permis de dresser un portrait d’un monde post-COVID19 .

Vous pouvez télécharger ici les résultats de l’enquête.

Bonne lecture !

Categories
Conseils et astuces

Coronavirus, chômage partiel et intérim : comment calculer votre salaire ?

Le COVID-19 frappe inégalement les secteurs de l’économie française. Si votre entreprise est affectée, il est possible que votre employeur ait décidé de vous mettre partiellement ou totalement en chômage partiel.Vous vous demandez l’impact de cette activité partielle sur votre fiche de paie ? Toutes les réponses sont ici.

Quelle est la règle de calcul de la paie en chômage partiel ?

L’employeur verse au salarié une indemnité équivalente à 70% de sa rémunération horaire brute.Ainsi, pour calculer votre salaire, prenez le taux horaire listé sur votre contrat et multipliez-le par 0,7 (soit 70%).

Existe-t-il un salaire minimum ?

Votre taux horaire multiplié par 0,7 ne peut être inférieur à 8,03 euros. Si la multiplication de ce dernier par 0,7 donne un montant inférieur à 8,03€, votre taux horaire sera automatiquement revalorisé à 8,03€.

L’indemnité sur votre fiche de paie correspondra au minimum à 84% de votre salaire net.

Je suis payé au SMIC. Quel sera mon taux horaire en chômage partiel ?

Le taux horaire du SMIC est normalement de 10,15€ par heure. Le taux de l’indemnité du chômage partiel sera de 8,03€. En effet, 10,15€ multiplié par 70% est égal à 7,11€, ce qui inférieur au taux minimum de 8,03€. Votre taux horaire est donc relevé à 8,03€.

Comment calculer mon salaire brut ?

Pour calculer votre salaire brut à la fin du mois :

  • Multipliez le nombre d’heures travaillée par votre taux horaire habituel ;
  • Multipliez le nombre d’heures chômées par 0,7 (dans la limite inférieure de 8,03 euros) ;
  • Additionnez ces deux montants.

Quels impôts pour le chômage partiel ?

Les indemnités d’activité partielle sont exonérées de cotisations sociales, mais restent soumises à la CSG au taux de 6,2% et à la CRDS au taux de 0,5%.