Categories
Actus iziwork

Enquête iziwork : 80% des intérimaires Français seraient prêts à changer d’agence d’intérim

D’après une étude menée par iziwork, le leader numérique de l’intérim , 80% des intérimaires en France seraient prêts à changer d’agence d’intérim, parmi eux 35% seraient prêts à changer immédiatement. Ce chiffre montre que la transformation digitale du secteur de l’intérim peut être une opportunité pour les intérimaires de reprendre la main sur leur vie professionnelle, dans un secteur en pleine mutation “.

👇 Découvrez l’enquête sur les intérimaires en France 👇

Enquete-iziwork_les-interimaires

Categories
Conseils et astuces

Le compte épargne-temps

Gagner plus d’argent sans travailler plus, ça vous tente ? Soucieux d’offrir un accompagnement inégalé pour attirer et fidéliser ses collaborateurs intérimaires, iziwork propose le Compte Epargne Temps :

  • 10% de taux d’intérêt par an
  • Un abondement de 30€ ajouté à votre 1er retrait (si vous n’effectuez aucun retrait dans les 3 mois suivants l’ouverture de votre CE)
  • Une épargne en gestion autonome (vos demandes de retrait gérées en 24h)

Un compte épargne-temps, qu’est-ce que c’est ?

Le fonctionnement d’un compte épargne-temps

Un compte épargne-temps est un dispositif permettant au salarié d’une entreprise d’épargner des droits ou de l’argent, afin d’en profiter ultérieurement. Le salarié fait par conséquent le choix de ne pas bénéficier immédiatement de certains droits ou de ne pas percevoir certaines indemnités. Le CET est un compte permettant de placer ses indemnités et primes sur un compte rémunéré. Chaque mois les intérimaires auront la possibilité de placer les ICCP et les IFM.  Il décide de les placer sur son compte épargne-temps.  Les conditions relatives à l’ouverture et à la gestion du compte épargne-temps sont établies par la convention ou la collective ou l’accord de groupe. 

Un compte épargne-temps en intérim

Dans le secteur de l’intérim, le compte épargne-temps fonctionne selon des principes identiques. Si l’ouverture d’un compte épargne-temps n’est pas une obligation, il s’agit d’un véritable avantage pour les salariés.

Le compte épargne-temps vous permet en tant que collaborateurs intérimaires d’épargner pour réaliser des projets qui vous tiennent à cœur ou pour être en mesure de faire face aux imprévus. Partir en vacances, effectuer des travaux dans son logement, avancer des frais médicaux, changer de voiture ou constituer un apport pour l’achat de votre résidence principale sont autant de raisons qui vous démontrent combien il est important d’ouvrir un compte épargne-temps. Vous pourrez placer sur ce compte vos indemnités compensatrices de congés payés (ICCP) et de vos indemnités de fin de mission (IFM) et les retirer intégralement, quand vous le souhaitez sans frais et sans délai.

Découvrez le CET en vidéo :

Qui peut bénéficier du CET ?

Le CET est accessible à tous les intérimaires iziwork. En tant qu’iziworker, vous bénéficiez dès maintenant de l’ouverture du CET.

Davantage de liberté

Gagner de l’argent, c’est bien. Pouvoir en faire ce que l’on veut, quand on veut, c’est encore mieux ! Avec le compte épargne-temps iziwork, la liberté est la règle :

  • pas d’engagement : vous êtes autorisé à clôturer votre compte épargne-temps à tout moment ;

Toujours plus de sécurité

De l’argent et de la liberté, que demander de plus ? De la sécurité ! iziwork s’assure que vous ne preniez aucun risque en épargnant sur votre compte épargne-temps. Votre argent est en effet conservé sur le compte bancaire d’iziwork hébergé chez BNP Paribas. Votre épargne est par ailleurs garantie par le fonds de garantie des salaires. 

Le programme Avantages en bref

  • le taux de rémunération à 10% ;
  • un bonus unique : un abondement de 30 € ajouté à votre 1er retrait*
  • une totale liberté dans la gestion de votre CET ;
  • une épargne conservée en sécurité

* si vous n’effectuez aucun retrait dans les 3 mois suivants l’ouverture de votre CE

Categories
Inside iziwork Inside iziwork

Inside iziwork : l’équipe sourceur

Découvrez le rôle de l’équipe Sourceurs et leur impact sur la mission d’iziwork. Missions, réussites et objectifs, ils vous disent tout !

1. Ça veut dire quoi être “chargé de recrutement” chez iziwork ?

Être chargé de recrutement/ sourceur c’est être le référent acquisition de nos Partners. Nous sommes ceux qui mettent tout en œuvre pour les aider à trouver “le bon match” pour chaque client.

2. En quoi consiste votre métier ? Vos missions au quotidien ?

Nous accompagnons notre réseau de Partners dans leurs défis et essayons d’apporter un œil neuf. Nous sommes là pour les aider aussi bien dans l’accompagnement commercial, que la recherche de candidats sur des jobboards, mais aussi la mise en place de formations ou encore la participation à des salons d’emploi ou encore la mise en place de partenariats, relais sur les réseaux sociaux. Nous faisons énormément de choses !

3. La plus belle réussite de votre équipe ? Ce dont vous êtes le plus fiers ?

L’une de nos plus belles réussites a été de mettre en place des réunions internes permettant à tous et à toutes d’échanger des méthodologies de travail, mais aussi d’améliorer notre communication tout en nous permettant de faire évoluer notre fonction et d’optimiser notre process. Résultat : notre satisfaction Partner ne cesse de croître !

4. Votre objectif pour 2022 ?

Nous en avons plusieurs :

  • Aider nos Partners à devenir le plus autonome possible dans leur gestion de notre outil et le placement des intérimaires en poste.
  • Maximiser l’emploi de nos intérimaires afin de les fidéliser et de faciliter la réponse à nos demandes.
  • Élever notre rôle à un niveau plus stratégique pour aider nos squad et Partners à se développer sur le long terme, notamment en les aidant dans l’analyse de leur bassin, et à la construction de viviers de manière stratégique.

💬 Parole de sourceur 💬

« Nous travaillons au quotidien avec les Partners, nous les accompagnons dans leur stratégie commerciale en les conseillant sur les moyens les plus efficaces pour répondre aux besoins de leurs clients. »

Categories
Entreprises

2022 : le rebond du secteur de l’intérim

Après deux années éprouvantes en raison de la pandémie de Covid-19, les emplois dans l’intérim repartent à la hausse depuis l’automne dernier. Une reprise contrastée, mais qui semble s’installer pour l’année 2022 et qui laisse présager des évolutions dans les métiers du secteur.

Avec les confinements successifs, en particulier le premier grand confinement national du printemps 2020, le secteur de l’intérim avait été frappé d’une baisse importante d’activité. Par rapport à l’année précédente, 2019, il y avait environ 300.000 emplois en moins sur cette année particulière. 

À la fin de l’automne dernier, le secteur a finalement retrouvé ses couleurs d’avant la crise. Fin décembre 2021, les chiffres étaient même meilleurs qu’avant le début de la pandémie, avec une progression de 7,2% sur ce seul mois selon les chiffres publiés par Dares.

Un rebond contrasté

Cette reprise est différente en fonction des régions et des secteurs d’activités. Parmi eux, le domaine de l’industrie, reste constant dans ses chiffres en réunissant pas moins de 36% des intérimaires. Vient ensuite le secteur des services qui a connu lui une très nette progression avec +9,6%. En revanche, le BTP, troisième secteur d’importance dans l’intérim, a rencontré une baisse significative de -12,8%.

C’est le secteur des transports et de la logistique qui a la croissance la plus élevée avec +16% et qui représente 14% des intérimaires. Un vrai bond dans tous les emplois liés à ce secteur. Chez iziwork, c’est d’ailleurs celui qui est le plus représenté avec 34% des workers, suivi par l’industrie (19%) et le retail (17%).

Mais cette variation se retrouve aussi dans les régions. Les chiffres sont en baisse dans la première région de recrutement en France : l’Île-de-France avec une baisse de -5,2%. Plus importante encore est celle survenue en Bourgogne-Franche-Comté avec -7,4%.

Si la Normandie et l’Occitanie restent stables, d’autres régions voient leurs offres d’emplois augmenter. C’est le cas du Centre-Val de Loire, de la Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Nouvelle-Aquitaine, régions où le domaine des transports et de la logistique sont particulièrement à la hausse.

Les perspectives pour 2022 et après

Le secteur le plus porteur ces dernières années et qui continue de l’être est celui de l’informatique et du numérique où des offres d’emploi se développent et les offres augmentent. La digitalisation de l’intérim est une perspective très nette. D’autres secteurs sont aussi en demande : celui de la santé et du service à la personne, l’hôtellerie-restauration, le transport, la logistique et l’industrie pour ne citer qu’eux.

En parallèle, l’intérim connaît un regain d’attractivité. Le secteur séduit les jeunes comme voie d’accès à l’emploi et au monde du travail. Sont notamment valorisés la flexibilité, l’autonomie, le développement d’un réseau qui sont assurés par un certain nombre de métiers dans l’intérim qui est souvent vu comme un tremplin vers des emplois plus pérennes. 

Categories
Conseils et astuces

Intérim ou CDD :  quel type de contrat choisir ?

En 2018, 3 % des salariés étaient en contrat d’intérim, alors que 10,5  % travaillaient en CDD, d’après une enquête de l’Insee. Longtemps boudé par les employeurs, l’intérim connaît pourtant aujourd’hui un regain considérable. Ainsi, en janvier 2022, plus de 840 000 employés étaient des intérimaires selon l’évaluation réalisée par la DARES en mars 2022. Le recrutement en intérim connaît même une recrudescence de plus de 5,4 % au dernier trimestre 2021.

Alors, quel contrat privilégier : intérim ou CDD ? On vous a concocté un petit comparatif, afin que vous puissiez choisir vos modalités de travail en connaissance de cause.

Intérim et CDD : définition et explication

Qu’est-ce qu’un contrat en intérim ? 

📄 Vous êtes salarié intérimaire ? Si tel est le cas, vous travaillez pour une agence de travail temporaire. Celle-ci vous met en relation avec une entreprise utilisatrice qui recrute pour une mission limitée dans le temps.

Comment se définit un contrat à durée déterminée ? 

📄 Pour le contrat de travail CDD, les règles sont fixées par les articles L1242-2 et L1242-3 du Code du travail. Chaque entreprise est en droit d’employer un salarié supplémentaire : 

  • pour remplacer momentanément un agent absent ou à temps partiel ;
  • lorsque son activité augmente de manière temporaire (travail saisonnier)
  • quand le poste à pourvoir relève d’un contrat à durée déterminée d’usage (CDDU).

Le CDDU ne concerne que des postes particuliers pour lesquels le CDI s’avère impossible. Il peut s’agir, par exemple, de tâches de nature saisonnière dans l’hôtellerie-restauration.

⏰ Vous l’aurez compris, que vous soyez en intérim ou en CDD, votre contrat détermine la durée de votre mission

Intérim ou CDD : période d’essai

✍ Vous venez de signer un contrat en intérim ou un CDD ?  Vous disposez forcément d’une période d’essai. Celle-ci varie selon la durée de votre engagement.

⌛ Pour l’intérim,  elle est de : 

  • 2 jours, si le contrat est de 1 mois ;
  • 3 jours, pour une embauche temporaire de 1 à 2 mois ;
  • 5 jours, si la mission dure plus de 2 mois.

Le  contrat en CDD prévoit une période d’essai de :

  • Un jour par semaine travaillée, si votre CDD est de moins de 6 mois 
  • Un mois si la mission se prolonge sur plus d’un semestre. 

Intérim ou CDD : focus sur la durée, le renouvellement et la flexibilité du contrat

Qu’il s’agisse d’un contrat en intérim ou d’un CDD, la loi fixe sa durée maximale à 18 mois dans la plupart des cas. La reconduction de votre engagement est possible, mais elle doit se dérouler dans la limite maximum du contrat (18 mois).

💣 Attention, pour le CDD, il existe un délai de carence de :

  • 50 % de la durée du contrat, si vous travaillez moins de 14 jours ;
  • 33,3 % si vous êtes recruté pour plus de 2 semaines. 

Retenez aussi que vous avez droit au chômage, que vous soyez en intérim ou en CDD.

Pour finir, un intérimaire bénéficie de beaucoup plus de souplesse qu’un travailleur en CDD. Sa mission peut être avancée ou reportée à raison d’un jour pour 5 jours de travail. Il n’existe, en revanche, aucune flexibilité pour un CDD.

Primes dans les missions courtes

💰 les deux types de contrats (intérim ou CDD) donnent lieu à une prime de précarité égale à 10 % de votre rémunération brute totale.

👉🏻 un intérimaire perçoit, en sus, une indemnité compensatrice de congés payés. Elle représente au moins 10 % de sa rémunération brute pour la mission. 

Recherche d’emploi : différences entre intérimaire et employé en contrat CDD

L’intérim présente, comme vous allez le voir, des avantages indéniables par rapport au CDD. Imaginez que votre CDD arrive à terme. Vous allez devoir : 

  • rechercher les offres d’emploi qui correspondent à vos compétences ;
  • faire acte de candidature auprès des entreprises concernées ;
  • gérer votre éventuel contrat de travail ;
  • négocier votre future rémunération ;
  • etc.

Toutes ces démarches sont chronophages. Pendant ce temps, vous ne gagnez pas votre vie ! 

😀 Supposez maintenant que vous veniez de terminer une mission d’intérim. Il vous suffit d’avoir recours à votre agence de travail temporaire pour retrouver une mission. Elle vous propose une autre tâche dans la foulée. Vous gagnez ainsi un temps infini sur vos recherches.  

iziwork : l’agence intérimaire pour gagner du temps

💻 A l’ère numérique, la digitalisation simplifie aujourd’hui grandement votre démarche de recherche d’emploi et votre gestion administrative. C’est le cas avec l’agence d’intérim iziwork.

Avec l’application iziwork, vous n’avez même plus besoin de vous rendre physiquement dans une agence d’intérim. Il vous suffit de :

  • prendre votre téléphone portable ;
  • vous connecter pour avoir chaque jour de nouvelles offres d’emploi près de chez vous.  

Avec l’intérim ou le CDD, vous restez axé sur des périodes de travail plus ou moins courtes. Il ne fait aucun doute que l’intérim reste un système plus souple que le CDD. Rien ne vous empêche d’ailleurs de découvrir immédiatement l’application iziwork pour trouver du travail dès demain !