Categories
Conseils et astuces

La couverture santé pour les intérimaires

En France, tout travailleur doit souscrire à une mutuelle pour couvrir au mieux ses dépenses de santé. Choix de régime, souscription, prise en charge, résiliation : découvrez les réponses à toutes vos questions concernant la couverture santé pour les intérimaires.

En France, avoir une mutuelle est indispensable pour couvrir le mieux possible les dépenses de santé. Par principe, la mutuelle vient compléter les indemnités de remboursement de la sécurité sociale. Depuis le 1er janvier 2016, la loi française impose une couverture des frais de santé aux intérimaires :

  • En CDI intérimaire
  • En contrat intérimaire pour une mission supérieure à trois mois
  • En intérim plus de 414 heures sur les douze derniers mois (décompte visible sur le site : www.interimairessante.fr, dans votre « Espace Intérimaire », rubrique « Mes heures travaillées »)

Un régime de santé obligatoire pour les intérimaires

Si le travailleur intérimaire répond à ces critères, il est de fait pris en charge automatiquement par la mutuelle Intérimaires Santé et le FASST (Fonds d’Action Social du Travail Temporaire) pour la gestion et le remboursement de ses frais de santé.

Ce régime obligatoire est considéré comme particulièrement avantageux. Il permet en effet :

  • Une cotisation de base de seulement 0,0599€ de l’heure, grâce à la participation de l’entreprise de travail temporaire à hauteur de 50% (ce qui n’est pas le cas du régime individuel qui reste intégralement à la charge du salarié)
  • Une cotisation calculée en fonction des heures payées uniquement
  • Un maintien gratuit des droits de santé, à partir de la garantie de base, après la mission pendant 2 mois (sans justificatif à fournir). Ce, quelque soit la durée de la dernière mission réalisée
  • Un maintien qui peut se prolonger pendant 5 mois en cas de chômage, d’arrêt maladie ou de congé maternité (sous présentation d’attestations)
  • Un accès à une plateforme spécialement dédiée aux questions de santé et de remboursements de frais médicaux

Remboursements et avantages de la couverture santé intérimaire

Grâce à cette couverture, le travailleur intérimaire est ainsi remboursé de ses soins de santé (hors dépassements d’honoraires) : hospitalisation, pharmacie, consultations médicales généralistes ou spécialisées, frais d’optique, frais dentaires, etc. Le tout en 48 heures ! De plus, avec cette mutuelle, le travailleur bénéficie également d’une carte « tiers payant », lui permettant de ne plus avoir à avancer les frais, lors de paiements en pharmacie par exemple.

Toutefois, pour être rapidement remboursé, le travailleur ne doit pas oublier de bien transmettre son relevé d’identité bancaire (RIB) ainsi que son attestation d’assurance maladie (CPAM) soit par courrier ou via son « espace intérimaire », en ligne. Dès lors, un lien automatique est créé entre la CPAM et la mutuelle et les remboursements s’effectuent automatiquement.

Par ailleurs, dès lors que l’intérimaire est couvert par Intérimaires Santé, il peut aussi faire bénéficier ses proches d’une couverture en souscrivant à l’option « Famille ». Cette cotisation supplémentaire s’élève à 17,61 € par enfant et à 38,27 € par adulte par mois, en 2019. A noter que le FASTT peut prendre en charge jusqu’à 50% de cette option « Famille », après examen des conditions de ressources du foyer souscripteur.

Les cas de dispense à la couverture santé intérimaire

Si la mutuelle est obligatoire et avantageuse pour les intérimaires, il existe toutefois des cas de dispense, par exemple :

  • Si le travailleur intérimaire est marié ou en couple et est affilié à la mutuelle de son ou sa conjointe
  • Si le travailleur intérimaire est déjà couvert par une mutuelle individuelle
  • Si le travailleur intérimaire bénéficie de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C)
  • Si le travailleur intérimaire bénéficie de l’aide à la complémentaire santé (ACS)
  • Si le travailleur intérimaire êtes rattaché au régime local d’assurance du Haut Rhin, du Bas Rhin ou de Moselle
  • Si le travailleur intérimaire est en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage

Dans ces cas, il faut alors fournir les justificatifs appropriés afin de pouvoir bénéficier de la dispense d’adhésion.

De même, lorsque le travailleur intérimaire signe un nouveau contrat de travail avec une entreprise hors intérim, il peut demander à ne plus être affilié à Intérimaires Santé. Il est toutefois nécessaire d’en informer la mutuelle et d’envoyer son nouveau contrat pour être radié.

Dans toutes ces situations, le travailleur renonce à l’affiliation au régime de frais de santé obligatoire des salariés intérimaires. Il ne pourra dès lors plus bénéficier de remboursements de la part de la mutuelle Intérimaires Santé, ni profiter des avantages énoncés précédemment. 


Vous souhaitez en savoir davantage sur la couverture santé et la mutuelle des intérimaires ? Pour toute question, n’hésitez pas à contacter notre support client iziwork.
Vous pouvez aussi contacter un conseiller d’Intérimaires Santé du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 18 h au 01.44.20.47.40. Pour toute information (nombre d’heures travaillées, remboursements, localisation praticien, etc.) rendez-vous sur le site : www.interimairessante.fr