Categories
Partners

Conversation avec un Partner : Laura

Une enfance à Champigny-sur-Marne, une passion pour la mode, des grandes ambitions pour sa carrière et une détermination à toute épreuve, Laura Abate a monté une par une les marches de l’intérim pour se hisser au niveau des meilleurs dans son domaine. Un caractère bien trempé et les idées claires, Laura se rappelle d’où elle vient pour savoir où aller.

Bonjour Laura, peux-tu nous raconter ta rencontre avec l’intérim ? 

« Je découvre l’intérim à travers la mère de mon copain qui est… directrice commerciale d’une agence traditionnelle. Elle me propose un job au sein de l’agence, que j’accepte. Je suis tout de suite comme un poisson dans l’eau, j’adore ça ! En très peu de temps, je comprends toutes les ficelles du métier ». 

Restes-tu ensuite dans le secteur des ressources humaines ? 

« Oui, tout à fait. Je monte les échelons et change d’agence. Au début, je travaillais dans une agence d’intérim pour le secteur du BTP. Ensuite, j’ai rejoint un cabinet RH dans le recrutement des profils tech. Je gagne très vite en responsabilité mais j’ai envie de plus, d’aller plus loin, de me lancer à mon propre compte mais l’investissement de départ dans les agences traditionnelles est trop élevé. Puis, il y a eu la rencontre avec iziwork… » 

Comment s’est déroulée ta rencontre avec iziwork ? 

« Un jour, je reçois un coup de téléphone des équipes d’iziwork qui m’annoncent qu’un nouveau projet va être lancé : le programme Partners. Ce dernier est destiné aux professionnels de l’intérim qui connaissent les problématiques et les potentialités économiques d’un territoire donné. Avec mes 7 années d’expérience dans l’intérim, je m’inscris ainsi totalement dans le cadre de ce projet. Quelques échanges avec eux et là je me dis Bingo, il faut que je me lance ». 

Est-ce que tu te lances dans cette aventure sans réfléchir ? 

« Non bien sûr… mais devenir cheffe d’entreprise demande du courage. Après un mois de réflexion, je rappelle iziwork et leur confirme qu’ils peuvent compter sur moi. Et c’est comme ça que je deviens la première Partner du réseau. Avec du recul, il y avait tous les ingrédients pour réussir : une structure et des équipes solides, une technologie performante puis surtout j’étais convaincue du succès de ce projet, parce que c’est tout simplement l’avenir ». 

Comment se passent les débuts en tant que Partner ? 

« Sincèrement, c’est comme un rêve ! Avec mon associé, Charly Bouteiller, on a une forte confiance dans notre développement commercial et dans le vivier d’intérimaires de iziwork. Surtout, nos prix sont imbattables comparés à la concurrence et la digitalisation des process nous fait gagner beaucoup de temps. Résultat ? Nous engrangeons 35 ETPs en deux semaines. Et puis… » 

Le Covid j’imagine ? 

« Oui exactement… c’était vraiment difficile lors du confinement, j’ai craint la descente aux enfers. Mais on n’a rien lâché, on s’est battus pour trouver des clients et l’engagement a payé ! Aujourd’hui, on a plus de 80 ETPs à notre compteur. » 

Bravo en tout cas, la persévérance paie toujours. Comment vois-tu la suite professionnellement  ? 

« On veut continuer à se développer ! Pour ce faire, on agrandit notre équipe avec le recrutement de deux personnes. On vise 150 ETPs d’ici décembre, c’est largement faisable. J’ai une confiance aveugle dans le projet d’iziwork, il y a un tel potentiel que je me dis constamment qu’on peut faire encore plus. Dans l’autre sens, je gagne déjà hyper bien ma vie. Pour être honnête, je n’aurais jamais imaginé avoir cette rémunération quelques années en arrière.  Le principal pour moi, c’est surtout de me lever tous les matins en étant heureuse d’aller travailler. Et là franchement, je m’éclate !