Categories
Entreprises

Les enjeux de recrutement dans le commerce et la grande distribution

Les enjeux du recrutement : que ce soit dans la grande distribution ou dans le marché de proximité, le commerce de détail est un secteur particulièrement dynamique et générateur d’emplois. Pourtant le secteur souffre actuellement d’un manque de personnel. Entre la crise sanitaire qui a révélé la pénibilité de certains métiers et la progression fulgurante du e-commerce qui constitue une concurrence féroce, les entreprises doivent faire face à un défi majeur et repenser leurs modes de recrutement

Représentant 95% des achats alimentaires des Français, la grande distribution est un véritable vivier d’emplois. Selon les prévisions, elle sera d’ici 2030 le secteur qui proposera le plus haut niveau de recrutement en France, en termes de nombre d’offres d’emplois. Des offres d’autant plus accessibles qu’elles sont ouvertes aux candidats sans qualification et que ces derniers peuvent monter en compétences dans un secteur lui-même en plein développement. Comment expliquer alors les difficultés de recrutement du secteur ? 

Un secteur impacté

Fortement impacté par la crise sanitaire qui a contribué à transformer nos modes de consommation, le commerce de détail est en pleine mutation. Ces trois dernières années, le secteur a dû notamment faire face à l’arrivée des “pure players” (le commerce tout en ligne) qui est venu concurrencer le modèle du commerce physique en proposant des sites internet ergonomiques, esthétiques et boostés par des algorithmes sophistiqués capables de suggérer des achats avec pertinence ou d’afficher une promotion au bon moment. Le développement de ces commerces en ligne a indirectement mis en lumière l’obsolescence du modèle de la grande distribution que les clients ont progressivement délaissé au profit du e-commerce ou du commerce de proximité. Le secteur souffre également d’une mauvaise image auprès des potentiels employés : turn-over important, horaires décalés, travail le week-end, contact constant et parfois difficile avec le client, management sévère, rémunération insuffisante… La grande distribution n’attire plus les candidats et par conséquent le personnel manque tout particulièrement dans les métiers suivants : les employés de libre-service, les vendeurs en habillement, articles de luxe, de sport, de loisirs et de culture, les caissiers et les métiers de bouche. 

Soft skills et numérique

Afin de pallier la pénurie de personnel, les responsables RH disposent d’outils et de processus visant à améliorer l’image de la grande distribution et à fidéliser leurs employés. Depuis la crise sanitaire, le bien-être au travail se place en tête des exigences des salariés. Un besoin désormais bien identifié par les RH qui ont mis en place un management plus personnalisé et bienveillant en proposant notamment une flexibilité dans l’organisation du temps de travail, des feedbacks valorisants et des perspectives d’évolution dans les métiers grâce à des formations. 

L’autre enjeu est de parvenir à concurrencer les géants du e-commerce. Pour ce faire, les entreprises de la grande distribution, tout comme les commerces de proximité, ont initié une transformation digitale majeure afin de mieux répondre aux nouvelles attentes des consommateurs : amélioration du service client, développement de la vente en ligne, mise en place du click and collect, réinvention de l’expérience en magasin, caisses automatiques. Autant de stratégies qui s’appuient sur le recrutement d’un personnel doté d’un excellent sens relationnel, disponible et formé aux outils numériques. Ces derniers doivent en effet être capables d’utiliser les nouvelles technologies mises à leur disposition pour optimiser leur travail, mais également être en mesure d’expliquer aux clients comment payer avec son téléphone ou faire la démonstration d’un produit virtuellement. Ces profils sont devenus prioritaires aujourd’hui dans le processus de recrutement dans la grande distribution.

Vous avez besoin d’être accompagné ? iziwork vous trouve le bon profil au bon moment sur de la mission intérim, du CDD ou du CDI.