Categories
Conseils et astuces

Comment réussir votre entretien d’embauche ?

D’après l’enquête de StepStone « Tendance de recrutement et de recherche d’emploi », il faudrait en moyenne envoyer 40 CV et passer deux entretiens d’embauche pour décrocher une promesse d’emploi. Vous souhaitez maximiser vos chances ? Découvrez nos 10 conseils pour réussir votre entretien d’embauche.

L’entretien d’embauche est la dernière étape du processus de recrutement. A ce stade de la sélection, vous vous retrouverez confronté aux meilleurs candidats possibles pour le poste. La majorité des RH recevraient en moyenne 4 à 6 candidats en entretien pour un poste, d’après une enquête de RegionsJob. Il est donc crucial de s’être suffisamment préparé en amont pour se démarquer de la concurrence, réussir son entretien d’embauche et décrocher le poste. 

1. Maitrisez votre futur environnement de travail

L’entretien d’embauche permet au recruteur de vous projeter au sein de l’entreprise et des équipes en place.  A vous de montrer que vous êtes la personne idéale pour le poste, et pour cela, il est indispensable d’avoir étudié l’entreprise et son environnement.

D’après le portail de la transformation numérique des entreprises, près de 76% des entreprises possédaient un site Internet en 2018. Ainsi, en quelques clics, vous pouvez connaître l’organigramme, le chiffre d’affaires et les effectifs de l’entreprise concernée. Si l’entreprise ne dispose pas de site, vous pourrez sans doute retrouver quelques informations sur des plates-formes spécialisées, comme societe.com.

En parallèle, n’hésitez pas à consulter la rubrique « Actualités » de Google pour étudier la croissance de l’entreprise, être au courant des dernières nominations ou récompenses. Prenez également quelques minutes pour éplucher les dernières publications sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez aussi prendre contact avec des employés, via LinkedIn par exemple. Mais si le temps vous manque, essayez plutôt de consulter l’évaluation de votre entreprise via le site Glassdoor. Vous pourrez y retrouver des évaluations d’entreprises réalisées par des employés ou anciens employés, de manière anonyme.

Cela vous permettra de connaître certains clients, les valeurs et la culture au sein du groupe pour réussir votre entretien d’embauche.

2. L’art de se présenter pour réussir son entretien d’embauche

« Parlez-nous de vous… » Bien souvent, votre recruteur vous demandera de vous présenter. Vous devrez alors exprimer ce que vous êtes, ce que vous faites, et en quoi cela aidera l’entreprise. Le tout, en 3 minutes environ.

Pour capter l’attention de votre auditeur, ayez un scénario en tête, comme une petite histoire à lui raconter. Certains parleront de pitch, de bande-annonce, de storytelling : peu importe. Cette phase de présentation doit vous mettre en confiance et ouvrir les futures questions de votre recruteur.

N’hésitez pas à utiliser des exemples concrets et professionnels pour mettre en avant vos capacités et vos atouts. Expliquez vos projets, vos valeurs et utilisez des mots forts, en lien avec votre domaine. Dans cette courte présentation, évitez les termes trop techniques, mettez de l’émotion et exprimez votre personnalité, avec parcimonie. A compétences égales, c’est votre caractère et votre savoir-être qui feront la différence, pour près de 80% des recruteurs (RegionsJob).

Pour arriver le plus détendu possible, entraînez-vous régulièrement et n’hésitez pas à modifier le fil de votre histoire. Vous devez maîtriser votre texte et non le réciter pour réussir votre entretien.

3. Anticipez les questions pour éviter les pièges

D’après une étude du cabinet Robert Half de 2012, un entretien d’embauche durerait en moyenne 30 à 60 minutes en Europe. Durant ce laps de temps, le recruteur cherche à vérifier vos compétences techniques, professionnelles, mais aussi votre savoir-être. En France, 24% des candidats auraient déjà été confrontés à une question déplacée lors d’un entretien, selon l’article « Comment optimiser votre processus de recrutement » réalisé par le cabinet de conseil Robert Walters en 2017, ce qui peut déstabiliser et être source de stress.

Aussi, n’hésitez pas à lister les questions qui pourraient venir à l’esprit du recruteur, et essayez d’y répondre en amont pour réussir votre entretien d’embauche. Celles-ci peuvent interroger vos motivations, votre intégration dans une équipe, vos perspectives d’évolutions, ou vos connaissances du milieu. Durant cette préparation, pensez à bien mettre en avant vos atouts pour le poste et illustrez vos réponses avec des exemples concrets et parlants.

N’oubliez jamais que l’entretien d’embauche est un jeu de séduction. Restez donc poli, calme, à l’écoute et enthousiaste. Ne vous énervez en aucun cas et tâchez de rester le plus naturel possible pour construire l’échange de manière sereine. Une bonne préparation vous permettra d’être plus réactif et dynamique, et donc de marquer les esprits ! 

4. Soignez votre entrée 

L’entretien d’embauche a aussi pour but de vous placer dans une posture professionnelle. Aussi, vous devrez respecter un certain nombre de points-clés, à commencer par la ponctualité et le dress code.  Selon College Atlas, l’organisation américaine d’information sur les universités et les écoles, 33% des recruteurs affirment savoir au bout de 90 secondes s’ils embaucheront ou non la personne face à eux. Le non-verbal joue donc un rôle majeur.

Ainsi, 65% des recruteurs déclarent être influencés par la tenue des candidats lors d’un entretien d’embauche. Pour réussir votre entretien d’embauche, évitez au maximum les couleurs trop marquées et les tenues à la mode. Préférez un style sobre, épuré et adapté à l’entreprise.

Les gestes parasites sont également à bannir, d’après cette enquête américaine. Essayez donc de garder le contact visuel, souriez ! Ne jouez pas avec vos cheveux et ne croisez pas les bras. Gardez vos mains sur la table, les pieds ancrés dans le sol, avec le dos bien droit.

5. En rentrant chez vous

Quel que soit votre ressenti, le processus de recrutement ne prend fin que lorsque vous recevrez une réponse claire et officielle. D’après l’enquête du cabinet Robert Walters déjà évoquée, 79% des candidats auraient déjà passé un entretien sans recevoir de retour.

Pour éviter cet écueil, prenez le temps de remercier votre interlocuteur par mail dès le lendemain de votre entretien. Cela vous permettra de rappeler votre motivation et de montrer votre enthousiasme.

Si vous n’avez pas de réponse au bout d’une semaine, n’hésitez pas à le relancer. Vous exprimerez ainsi toute votre détermination. En France, en moyenne, deux entretiens sont nécessaires avant la signature d’un contrat de travail, selon RegionsJob. Vous pourrez donc être amené à être de nouveau auditionné pour un second entretien lors duquel vous réaliserez peut-être des tests techniques ou de mises en situation.