Categories
Conseils et astuces

Salaire moyen de l’intérim : quels chiffres en 2019 ?

Salaire d’un intérimaire : les chiffres en 2019

Vous êtes intérimaire et vous souhaitez vous situer sur la courbe des salaires moyens de l’intérim en 2019 ? Vous pensez vous lancer dans l’intérim et désirez connaître la tendance actuelle sur le plan de la rémunération ? Alors que la DARES (Direction de l’Animation, de la Recherche des Etudes et des Statistiques) annonce le chiffre de 792 100 intérimaires en France au 3ème trimestre 2019, on peut se demander combien gagne un travailleur temporaire à l’aube de l’année 2020. Le salaire moyen des travailleurs temporaire est-il en hausse ? Quelle est la tendance générale depuis le début de l’année 2019 ? Examinons les chiffres de plus près.

Les salaires des intérimaires ont-ils augmenté en 2019 ?

Les salaires moyens de 2019

Indeed a publié les salaires moyens des employés d’agences d’emploi comme Régional job ou iziwork, en fonction des secteurs et du niveau de qualification. Pour iziwork, les chiffres sont les suivants :

  • préparateur de commandes : 10,32 € de l’heure ;
  • mécanicien : 11,67 € de l’heure ;
  • gestionnaire de stock : 10,94 € de l’heure ;
  • opérateur de saisie : 11,78 € de l’heure ;
  • électricien : 11,88 € de l’heure ;
  • chargé de clientèle : 12,43 € de l’heure ;
  • coffreur : 11,89 € de l’heure ;
  • téléconseiller : 10,39 € de l’heure ;
  • cariste : 10,62 € de l’heure.

Une hausse des salaires des cadres

Bonne nouvelle, d’après le 17e baromètre d’Expectra du salaire des cadres, ceux-ci sont en hausse ! Cette étude se base sur les postes pourvus, et notamment ceux de l’intérim. L’étude enregistre ainsi une hausse de 2,4%, par rapport à 2018. Le salaire annuel médian est de 45 793€ brut. Le secteur du BTP est celui qui enregistre la hausse la plus importante, avec une évolution de + 2,8%. Le salaire moyen d’un ingénieur BTP a augmenté de 6,2% et celui d’un conducteur de travaux de 5,2%.

Une hausse générale des salaires pour les non-cadres

En 2019, d’après une une étude menée également par Randstad et basée sur les fiches de paie de plusieurs milliers de travailleurs temporaires, le salaire moyen des non-cadres intérimaires est en hausse de 1,8. Il est en moyenne à 1 636€ brut par mois, alors qu’il était de 1 607€ brut en 2018. La hausse la plus importante est enregistrée pour les ouvriers qualifiés, avec 2,2% et 1 663€ brut par mois. Les ouvriers non-qualifiés suivent avec une hausse de 1,7% et 1 601€ brut de salaire par mois en moyenne. C’est en en région PACA que l’augmentation de salaires est la plus importante, avec 2,4%.Dans ce contexte progression générale des salaires des intérimaires non cadres, trois métiers ressortent du lot. Les mécaniciens de maintenance ont touché en moyenne un salaire de 1 844€ brut par mois, enregistrant une hausse de 7,1%, par rapport à 2018. Les emplois de conducteur de poids-lourds et de technicien de maintenance ont respectivement connu une hausse de 6,5% et 6%, pour un salaire moyen de 1 684€ brut et 1 902€ brut. Quant au secteur, le gagnant est l’industrie, avec une moyenne de 2%.

Qui paye l’intérimaire ?

L’intérimaire est l’un des acteurs d’une relation triangulaire, à laquelle participent l’entreprise utilisatrice et l’agence de recrutement. Cette dernière signe deux contrats :

  • un contrat de mise à disposition avec l’entreprise utilisatrice ;
  • un contrat de mission avec l’intérimaire.

Dans le cadre du contrat de mission, l’intérimaire est employé par l’agence d’intérim. A ce titre, le travailleur temporaire perçoit un salaire qui lui est versé par son employeur qui n’est autre que l’agence.

Comment calculer son salaire d’intérimaire ?

Vous désirez calculer votre salaire ? Cela est moins compliqué qu’il n’y paraît. Il est toutefois nécessaire d’avoir en tête différents éléments, afin de ne pas faire d’erreurs.

Le salaire minimum

En matière de salaire c’est l’entreprise utilisatrice, qui fixe le montant de la rémunération et le soumet à l’agence d’intérim qui, par conséquent ne peut en aucun cas le modifier. La rémunération de l’intérimaire ne peut-être inférieure à celle qu’elle toucherait si elle était salariée de l’entreprise, avec une qualification équivalente et en occupant un poste identique à celui occupé durant la mission d’intérim. L’intérimaire doit également percevoir les primes qu’il aurait perçues s’il avait été employé directement part l’entreprise utilisatrice.

L’agence d’intérim doit par ailleurs verser un salaire obligatoirement supérieur au SMIC. Pour 2019, le SMIC a augmenté de 1,5%, pour atteindre 1521,22€ par mois. Le SMIC horaire est quant à lui passé de 9,88€ à 10,03€. L’agence d’intérim est également tenue de verser régulièrement le salaire de l’intérimaire et de lui fournir un bulletin de salaire.

Les composantes de la rémunération de l’intérimaire

Sachez que votre rémunération se compose de différents éléments :

  • le salaire de base : il se calcule en multipliant le taux horaire par le nombre d’heures effectuées ;
  • les éléments accessoires du salaire de l’intérimaire : ceux-ci ne sont pas systématiquement versés, mais doivent l’être lorsqu’il est prévu par la convention collective que des avantages en nature ou des majorations soient versés ;
  • les différentes primes associées au poste : elles sont rattachées à la mission précise qui est effectuée et découle des conditions de travail particulières (prime de froid, prime de rendement, etc.) ;
  • les gratifications et primes exceptionnelles (treizième mois, primes vacances, etc.) : elles ne sont pas automatiquement versées et dépendent de ce qui est prévu à leur sujet dans la convention collective ;
  • les heures supplémentaires ;
  • l’indemnité de congés payés : il existe deux modes de calcul, mais en règle générale, l’indemnité est égal à 10% du salaire brut. Elle a pour but de compenser les jours de congés payés qui n’auraient pas été pris, ce qui est fréquent en cas de mission d’intérim.
  • l’indemnité de fin de mission : elle correspond, au minimum, à 10% du salaire brut. Elle est versée dans l’hypothèse où l’intérimaire ne serait pas, à l’issue de sa mission, employé en CDI par l’entreprise utilisatrice.

Comment iziwork gère-t-elle la rémunération des iziworkers ?

Avec iziwork, la gestion de la rémunération se fait de façon simple et fluide pour tous les acteurs :

  1. L’ensemble de vos documents se trouvent en effet en libre accès sur votre appli iziwork. Vous pouvez par exemple facilement et rapidement consulter votre contrat de mission, mais également vérifier et valider vos relevés d’heures. Ceux-ci sont fournis par l’entreprise utilisatrice.
  2. La paie est ensuite versée par iziwork, le 12 du mois qui suit celui au cours duquel votre mission d’intérim a été effectuée. Le montant de la rémunération est immédiatement transféré sur votre compte bancaire.
  3. La fiche de paie est consultable sur l’appli, après le 12 de chaque mois.

Près à vous lancer dans l’intérim avec iziwork ? Téléchargez notre application ou candidatez à un emploi sur notre site !